vendredi 26 juillet 2013

Converti antillais...et dans le bus

dans la série,  du fait divers : zut ils sont musulmans( se dit le musulman pas basané), chouette ils sont noirs ....
rappel épisodes précédents :
1°) Jérémy Louis-Sidney, d'origine antillaise, converti à l'islam, s'en prend à une épicerie juive...mort.
A Londres, un nigérien, intégré mais converti décide en pleine rue et en plein jour de découper un soldat blanc, parce que les musulmans souffrent dans le monde....sur ce, à Paris, un certain Alexandre d'origine antillaise, converti, décide de donner un coup de couteau dans la nuque d'un soldat, juste pour faire pareil...par ici la prison, le soldat s'en est sorti....
Contrôle de police à Trappes, une femme entièrement voilée, son mari s'interpose...le commissariat reçoit du caillou...rien à foutre...jusqu'à ce que j'entende la voix de la belle-mère à la radio...mais, mais c'est un accent antillais....voilà qui retient mon attention....
après un petit coup de google : la fille contrôlée s'appelle Cassandra, a 20 ans, d'origine antillaise, son nouveau prénom est Hajar....son mari Michaël a 21 ans....voilà ! voilà !....quelque chose me dit qu'il y a du délit de sale gueule là dedans...elle est noire, lui a une tête d'arabe.....ouaip !
donc la mère de Cassandra a dit dans un micro : "vous savez entre frères, entre musulmans, ça se passe pas comme ça normalement. On peut attaquer un chrétien mais on ne peut pas frapper un frère musulman"....de quoi ?!? 
ca fait beaucoup d'antillais tout ça...pourquoi l'islam et où sont les évangélistes ?....les témoins  de Jéhovah....antillais et islam : définitivement un curieux mélange...ou antillais vivant en banlieue adoptent la religion dominante...parce que ça les arrangent....et une abyssale méconnaissance du rapport arabes- noirs au Maghreb et les pays autour.....quoiqu'ils aient la peau claire, ils devraient essayer d'être noir dans un pays arabe et pis on en reparlera...
Y'a même une assosc' d'antillais converti.... : http://ama97.com/gallerie/

         2°)Dans la série, je prends le bus car au final une vroum-vroum dans Paris, ça sert à rien, quoique dans une voiture ta cloison nasale n’est pas exposée à des odeurs qui relève de la malpropreté pure ou du parfum suspect… aux sièges suspect aussi , aux chauffeurs de bus aigris, méchant surtout si vous êtes vieux….et puis le portable : invention diabolique…déjà quand tu comprends la conversation, c’est chiant, mais en langue étrangère…non, non,  non….il y a des langues qui te tapent sur les nerfs…ceux qui s’expriment en langue étrangère en profitent pour parler fort, très fort : au hasard les arabes les noirs et les asiat' aussi….les Roms eux, pas besoin de téléphone, le volume est toujours haut, leur spécialité : ouvrir la porte avant l’arrêt…je posterai un jour mes vidéos, sur les réactions qu'ils provoquent quand ils entrent dans un bus...
un type, blanc, une tête de retraité, des vêtements de qualité a fait tout son répertoire pour annoncer que Janine est morte…au 15èeme appel, on apprend que Janine avait 93 ans et qu'elle était la mère de Françoise et que lui n’ira pas à l’enterrement mais qu’il enverra une couronne, il était juste devant moi…sa nuque était tentante….et méritait un bon coup de latte….mon casque doit être de qualité médiocre, puisque même le volume à fond, j'entends….un  jeune noir, un gros casque sur la tête, ne parlait pas français dans son téléphone, il hurlait, on le regardait, mais le volume ne baissait pas…un type blanc cru bon de dire pour que j’entende, « qu’il y en avait vraiment trop, y’en a marre de ces gens là qui se croit tout permis »…mmh des munitions pour la droite- extrême, alors que ça relève de la politesse, des bonnes manières....

Bon tout ça pour dire…que pas plus tard qu’il n’y a pas longtemps, alors que j’étais Porte-Maillot à attendre quelqu’un qui devait descendre du PC3, un type me demande s’il est dans la bonne direction pour Porte de Clichy et me dit bonjour….il avait déjà attiré mon œil par son accoutrement et j’en avais déduis que c’était une pède, voire une folle, une fashion- victim, un coiffeur…grosse lunette de soleil à montures jaune, tee-shirt jaune, jean taille basse, avec ourlet, des diamants aux oreilles, une grosse montre, un gros collier, des bagouzes, un grand cabas en cuir…très m’a tu-vu….et surtout sa paire de chaussure : noire avec des clous dorés, un logo rouge : hideux…et ça faisait pas très viril….je lui ai dit qu’elle étaient très spectaculaires, lui : ce sont des louboutin, je croyais qu’il ne créait que pour les femmes, non pour les hommes aussi, et il a une paire rouge…travaillait-il dans la mode ?...non il était footballeur…ah !ah !ah !ah ! non sérieusement ?....il  est footballeur dans un club espagnol et gagne de l’argent….il était petit,  pas costaud du tout…il me semblait efféminé , ou s’efforçant de prendre un air précieux,  je ne l’imaginais pas dans un vestiaire, par contre dans une back-room…je lui dit qu’il y a beaucoup de racisme dans les stades en Espagne et en Italie : jet de banane, cri de singe, insulte…lui : on peut rien faire, on vient chez eux…ils sont chez eux…il vient du Cameroun…mais pourquoi n’a-t-il pas trouvé un club français…et bien réponse qui va faire plaisir à qui on sait  : il y a trop de noirs en France et dans les équipes de foot en France…cough ! cough ! Apparemment il n’a pas réussi à faire son trou…j’aurais voulu qu’il développe…mais en fait non…il était foncé de peau, une peau qui mériterait un gommage…quelles vilaines dents, et pas du tout régulières…ouaip !...le PC3 arriva….pourquoi  prenait-il le bus ? il m’a dit qu’il était descendu à l’hôtel Hayatt, pourquoi ne pas louer une voiture ?....bon en fait je m’en fiche…
j’ai dû enquêter sur cette histoire de Louboutin pour homme….et effectivement : c’est laid, ça s’appelle Harvanana cotton….ceux du footballeux avaient des clous dorés…
 


 

dimanche 21 juillet 2013

Un livre de Gilles Perrault

d'un livre que je n'ai pas lu

« La peau. Ils sont obsédés par la peau. Une seule idée en tête : éclaircir la race. D'un enfant qui naît plus clair que les autres, ils disent qu'il est "sauvé". (...) Plus d'esclavage, plus de fouet, et pourtant il nous suffit d'un claquement de doigts pour qu'elles s'allongent et écartent les cuisses. Éclaircir la race. J'ai cru remarquer que vous regardiez mes servantes. Des négresses, n'est-ce pas ? Mais non. Vous n'imaginez pas la variété des noms qui marquent une toute petite différence de couleur : mulâtresse, chabine, métisse, quarteronne, et j'en passe ...Ici, celui qui est un peu plus clair méprise celui qui est un peu plus sombre. Et nous ? Avec notre peau blanche, nous représentons l'idéal absolu, nous sommes en haut de l'échelle et nous les regardons se bousculer pour escalader les échelons et se casser la gueule, bien évidemment, car survient toujours un gros nègre tout noir qui les fait retomber dans le goudron, comme ils disent ... »

 
" La Martinique aussi a connu la guerre. Qui s'en souvient? Nous sommes en 1941. La bataille de l'Atlantique fait rage. Depuis la mise en place du blocus américain, on a faim à Fort-de-France et cependant la perspective d'un débarquement allié lève sur les criques, les mornes et les villages de sombres alizés. Bientôt,de Gaulle fera savoir qu'il apprécierait peu une mainmise de Washington sur les Antilles françaises, mais, en attendant, la Caraïbe a peur, et de l'hégémonie yankee et des officiers venus de métropole implanter la Révolution nationale, prônée par Vichy. C'est dans ce contexte qu'un U-boot allemand débarque sur une plage un officier nazi victime d'une péritonite. Les Vacances de l'Oberleutnant von La Rochelle commencent. Pour ce blondinet de 20 ans porteur de la peste brune, la convalescence constituera une parenthèse enchantée. Pour le lecteur, c'est un enchantement.
Le sous-marinier Klaus von La Rochelle n'était que préjugés, endoctrinement, prétention. 35 savoureux chapitres plus tard, voici notre coq obsédé de "pureté raciale" métamorphosé par les vertus du métissage. Grâce à un amollissement délicieux dans les bras des belles insulaires, à l'écoute du vent, des oiseaux-mouches et des autochtones, "Joli Monstre", c'est son surnom, change; sous les flamboyants, le serviteur du Reich est sacré king créole. C'est irrésistible, jamais caricatural, saupoudré de cannelle, de truculence et de musc.
Gilles Perrault, grand historien et fin romancier, dont le remarquable Garçon aux yeux gris (Fayard) a reçu le prix Simenon 2001, résout à merveille dans ce livre généreux, rapide et paillard un problème commun à plus d'un auteur de fiction: peut-on prendre pour héros un personnage indéfendable et s'attacher à lui, sans excès d'indulgence ou de complaisance à son égard? On peut, affaire de distance. Perrault, d'emblée, trouve la bonne, faite de gravité et de burlesque, d'ironie et de nuance, La Rochelle ne renonçant pas en bloc à tous ses principes et inclinations. Rhum et Coca cola, chantait-on à l'époque. Remplacez le Coca par le schnaps, et vous goûterez la saveur de l'ouvrage."
http://www.lexpress.fr/informations/la-parenthese-enchantee_646722.html

jeudi 18 juillet 2013

Marocains, et clandestins africains

l'action se passe au Maroc....voir les épisodes précédents...est-ce nouveau et étonnant ?...non....pourquoi les mecs ne prennent pas la peine de se renseigner sur les pays qu'ils vont traverser ?


http://maliactu.net/les-arabes-detestent-les-noirs/

mmh ! nos amis semblent ignorer l'existence de la droite-extrême, et vont regretter les caresses des marocains
racisme anti noir au Maroc...à lire
rien de mieux que quelques témoignages pour égayer sa journée...d'un autre côté j'ai lu quelques blogs de la fachosphère et l'un dans l'autre....
http://www.bladi.net/forum/75683-racisme-maroc/

http://klamia.canalblog.com/archives/2005/08/01/694273.html

http://observers.france24.com/fr/content/20121106-racisme-maroc-peril-noir-immigration-subsaharienne-noirs-ceuta-meililla

mercredi 17 juillet 2013

Photo du jour : Halle et Iman

                                             

mardi 16 juillet 2013

Une chanson raciste : Y'a bon la sécu

                                         http://www.youtube.com/watch?v=bdh0-Ez3IJw

Eric Brunet...il fait animateur sur CMR, il s'est proclamé seul journaleux de droite, car tous les autres sont des gauchistes à la solde du....il y a du Hondelatte en lui, mais avec l'égo moins surdimentionné....je me souviens de lui au hasard de zapping où il présentait en surjouant l'enthousiasme une émission sur le patrimoine et surtout les châteaux de gens qui semblaient des connaissances : fatiguant sur la longueur....
oui et alors ?...ce monsieur a une émission sur cette station à 13h : inécoutable en entier....un sujet par jour, et racoleur si possible, parce qu'il faut inciter l'auditeur à décrocher son tél et composer un n°surtaxé...son intérêt : être le Zemmour de la station...il ne partage pas les idées de la droite-extrême, mais le n°3 du parti a son rond de serviette....quoiqu'il en soit, hier, le thème de son émission était les allocs et il a passé en illustration sonore : Y'a bon la sécu et même moi je connaissais cette chanson et que son auteur penche vers la droite-extrême....un assistant faussement maladroit ?... on n'y croit pas...faire le buzz....notons l'accent...créole...

dimanche 14 juillet 2013

France Zobda

en couv' de Kankan en janvier 2006....mettre la main sur un scanner....

                                             c'est quoi cette différence de couleur entre son corps et sa tête
bon ok ! voilà l'interview : waouh ! c'est puissant...attention ça fait...mal, elle dénonce, elle n'a pas peur...lol...et pis le journaleux qui a fait cette article est... err...euh...compétent...pour commencer c'est quoi cette ponctuation ?....

Questions à France Zobda
« on n’est pas comédien antillais, on est comédien tout court »
Vous êtes l’intello du cinéma français ?
FZ : je viens d’une famille d’artiste. Mon père était artiste-peintre et mes frères et mes sœurs sont tous artistes. On a vraiment cette veine, malgré tout, j’avais envie d’assurer mes arrières, bien consciente de la frilosité de ces métiers d’artistes et de l’inquiétude de ma mère. Par ailleurs sachant que nous avons toujours plus à prouver, j’ai mis mon intelligence à épreuves en obtenant un Doctorat d’anglais et un Dut de gestion. Puis je me suis fait plaisir. C’est nous le métier d’artiste n’est pas reconnu, c’est considéré comme un job un amusement, , un hobby, mais on n’en vit pas.
Qu’es-ce que vous faîtes à part être comédienne ?
« être comédienne » ! à cause de cette vision de cette profession, j’ai eu envie de démontrer après d’autres tels que Jenny Alpha, Robert Liensol ou Greg Germain, que c’est un métier qui demande rigueur, discipline et travail et qui peut aussi durer. J’ai suivi des cours d’art à l’école de l’acteur François Florent avec Francis Huster comme professeur pur apprendre ce métier. Ca fait maintenant 20 ans que je tiens ce qui prouve qu’on peut en vivre. Sans forcément viser le luxe, la démesure, décoller du sol….et de la planète terre. Il faut savoir naviguer à vue et accepter les changements et les évolutions du métier et du public pour tenir. Si la bonne étoile elle aussi veut bien briller.
Est-ce qu’il arrive que l’on vous cantonne dans des rôles bien précis pour artiste de couleur ?
FZ : Bien sûr ! surtout au début, quand j’ai commencé, je rejetais qu’en France on ne me proposais que des rôles pour les femmes noires. Ca m’a très vite dérangé, parce que en dehors du fait d’en être une, j’estime qu’on est comédien, on n’est pas comédien antillais, l’antillanité est une spécificité qui transpire à l’écran et dans la vie, sans effort. On n’a pas besoin d’afficher une couleur, de brandir un drapeau pour prouver d’où on vient dans tous les rôles. Sauf si ce rôle l’impose et s’il ne l’impose pas, on doit incarner un personnage avec transparence et professionnalisme.
On ne vous demande jamais d’accentuer encore, de parler « petit nègre » ?
FZ : c’est arrivé que l’on me demande de prendre un accent ou de parler « petit nègre »prendre l’accent antillais ne me dérange en rien, car on ne le perd jamais,  même si je l’ai intentionnellement gommé pour plus de transparence et d’universalité, mais parler « petit nègre », j’ignore car même à la fac, il n’y avait ni cette langue ni cette option. Je me suis rendue compte que les gens avaient une grande ignorance sur ce que nous étions. C’est vraie que les Antilles sont méconnues. Sea, sex, sun, rhum jolies filles et exotisme sont plus de qualificatifs que l’on nous attribue qu’autre chose ! Autant l’Afrique est un continent connu en France Métropolitaine, autant les Antilles qui sont l’autre partie de la France sont mal cadrés, mal cernés. On ne sait pas où situer les Antilles. On est l’Outre-Mer, mais c’est quoi l’Outre-Mer ? Beaucoup l’ignoraient, les gens parlent comment, quelle monnaie ont-ils, ils sont noirs, blancs mélangés, café au lait ou chocolat. Autant de question qu’ils se posent moins aujourd’hui grâce à une couverture plus large du ciel et  une autoroute de l’information révolutionnaire et pointue telle qu’internet. Nous avons la chance d’être une mosaïque pluriethnique, multiculturelle, un vrai melting-pot, il faut qu’on en tire toute la fierté et tous les avantages. Tant pis si certains ignorent d’où on vient, nous nous le savons. C’est une richesse inestimable. Aller dans n’importe quel pays au monde et de s’y reconnaître un peu est extraordinaire, ça nous donne la possibilité d’être  tout simplement un citoyen du monde et cen’est pas donné à tous ! Qu’on se le dise !
Dans quel film aimeriez- vous jouer ?
FZ : Honnêtement, j’ai envie de faire des comédies. J’aimerais qu’on me propose des rôles drôles, comiques,  inattendues et décalées, des contre-emplois, qu’on me propose de me transformer, de me surpasser,  voire de me relooker, comme dans SOS18. N’est-ce pas là la vocation et le désir d’un acteur, d’être quelqu’un d’autre que ce qu’il est dans la vie…je veux être une femme dynamique, moderne, caméléon. Je ne veux pas être une femme glamour, mythique, une belle plante dans un coin. La comédie n’est pas la chose la plus facile, mais c’est tellement jouissif de voir le public rire et se divertir. J’ai eu la chance de le faire au théâtre dans « Ne m’appelez jamais Nègre » et dans certains rôles comme celui de Fugue en ré et Suite en ré avec Guy Marchand, mais j’aimerais que ça se reproduise plus souvent !
Propos recueillis par Alfred Jocksan
Femme de culture
L a culture a une grande place dans son cœur. « je trouve qu’il n’y a pas assez de reconnaissance de notre culture, même par nous ». La culture représente à ses yeux une arme médiatique formidable et un peuple sans culture n’a pas d’aura. C’est l’image d’un pays et d’un peuple, elle se bat pour mieux faire connaître notre image culturelle et trouver une place ici pour exister. A travers son art France véhicule plein de choses et bien souvent refuse des rôles où la dignité de son peuple est tournée en  dérision.
Mes yeux bleus
Ca surprend tout le monde parce que forcément une femme noire n’a pas les yeux bleus. Une femme noire a des yeux marrons, noirs, mais bleus c’est un ovni. La première chose qu’on me demande c’est : « est-ce que ce sont des lentilles ? ». Question classique qui m’énerve toujours. Avant je répondais : pourquoi vous en avez ? Maintenant je dépasse cela en ironisant sur le fait que nous ayons aussi des ovnis et des originaux chez nous. J’ai cette spécificité qui appartient bien aux Antilles, c’est une hétérochromie, comme nos mélanges de races…je dois souvent m’expliquer…. !
La télévision
Le cinéma est vu par une élite, la télévision est vue par des millions de téléspectateurs, c’est un outil indispensable dans la côté de popularité d’un acteur. Avant nous étions cloisonnés, cinéma, télévision, théâtre, il fallait choisir son camp, aujourd’hui il n’y a plus de barrières. Les acteurs de ces tris arts font le va-et-vient. Alors, j’ai réagi comme les autres. Je constate que les gens me reconnaissent plus par rapport à mes rôles à la télé qu’ils petits ou grands
 

Photo du jour : une femme, un homme

                                                   si ça peut en énerver certains

Cecile Kyenge...des nouvelles

souvenons-nous :
http://femme-noire-et-negritude.blogspot.fr/2013/04/cecile-kyenge.html

Mais oui !.... Cécile....qui a eu la bonne idée d'accepter le poste de ministre de l'intégration en Italie....déjà que dans les stades c'est violemment raciste....jet de banane, cri de singe, etc....Cécile en a entendu et avec des morceaux menaces de mort dedans....bon et alors ? et alors un député de la Ligue Du Nord, c'est-à-dire la droite -extrême l'a comparé à un singe....comme c'est...err...euh....étrange !....lors d'une réunion du parti...

"Cecile Kyenge fait bien d'être ministre mais peut-être devrait-elle le faire dans son pays (...) Je me console quand je surfe sur internet et que je vois les photos du gouvernement. J'aime les animaux (...) mais quand je vois les images de Kyenge, je ne peux m'empêcher de penser à des ressemblances avec un orang-outan, même si je ne dis pas qu'elle en soit un".
Est-ce que ce monsieur, sénateur, un certain Roberto Calderoli, serait en train de nous dire qu'il ne l'a trouve pas à son goût et que lui serait un prix de beauté, ah non il est juste en train de la comparer à un singe...ouais !...parce que noire ?...euh...oui...
Oh ! il s'est justifié :
"Je n'avais pas l'intention de blesser et si la ministre Kyenge l'a été, j'en suis désolé, mais mes propos ont été tenus dans le cadre d'un discours politique beaucoup plus large, qui critiquait la ministre et ses choix"
Cécile lui fait savoir que :
"Je ne tiens pas à m'adresser à Calderoli en tant que personne, mais en tant que représentant d'une institution: réfléchissez à ce que vous représentez quand vous parlez"

voilà ! voilà ! mais nous savons que : http://femme-noire-et-negritude.blogspot.fr/2013/05/taubira-en-singe.html

samedi 6 juillet 2013

Leona Lewis

qui ça ?...une chanteuse anglaise qui fait de la muzzaaakkk et c'est gluant : aucun intérêt....je ne suis pas sensible à sa musique, ni à sa voix...plus je l'ai vu essayé de danser dans un clip sur une sous merde produit par Akon : elle ne peut pas....elle est métisse : père guyanais, mère irlandaise...mais perdu pour la Cause....plus, elle a l'air d'être un produit pour concurrencer la Beyonce....avec ses yeux vert : elle parle à tous les marchés...et on pourrait s'attarder sur le colorism mais non...et alors ? ....
ben ! les kilos sont revenus, regardez-moi ce cuissot menaçant....elle ne prend pas de visage...
 
avec Alicia Keys(chanteuse surestimé qui fait de la guimauve) Jamie Fox et Halle Berry....si on avait du temps à perdre on remarquera qu'il y a 3 femmes métisses....vision médiatique de la femme noire, blah, blah .....
 

Un humoriste dans ses oeuvres

Aymeric Lompret est passé 38 fois dans l’émission On ne demande qu’à en rire, que je n’ai jamais regarder, mais entendu ça et là des sons à la radio….donc il fait humoriste…dans son 39ème passage Aymeric s’est fait remarquer avec son sketch : Faut-il rendre leurs terres aux esclaves ?

Mais voilà…le CRAN a trouvé ça…raciste…ouaip !...le CRAN n’a pas aimé et moi avec : : "Je suis d'accord, l'esclavage, c'est choquant, mais qu'est-ce qui était pire pour les noirs, l'esclavage ou Saga Africa ?"…. "Elle a dit qu'il fallait rendre la terre aux esclaves. C'est complètement con, qui c'est qui va ramasser nos poubelles, après ?"…..

Courrier à France Télé : "Evidemment, Aymeric Lompret pourra toujours dire qu'il fallait entendre ce sketch au second degré et qu'il se moque non pas des descendants d'esclaves, mais de ceux qui se moquent des descendants d'esclaves. Mais est-il certain que tout le monde ait ri pour les raisons qu'il présuppose ? le sketch a fait rire les racistes, les renforçant dans leurs stéréotypes ».

La réparation ? le CRAN veut une « émission sérieuse sur le sujet, également à une heure de grande écoute, afin que l'on donne au public tous les moyens d'appréhender cet enjeu autrement que par la dérision, toujours facile, souvent ambiguë, et parfois même indigne ».

Le CRAN fait beaucoup d’honneur à Aymeric Lompret …. en s’attardant sur lui….on pourrait citer les sketch pas drôle de Malik Bentala sur Europe 1 sur les antillais….

Ca n’a rien à voir, je me souviens, d’une émission radio estivale que j’écoutais en bruit de fond, à la fin un humoriste faisait un sketch, une guichetière de la poste, antillaise, avec un accent prononcé…et il disait ne pas comprendre ce qu’elle disait et qu’il en avait assez qu’on aille les recruter dans les foyers Sonacotra….lui est passé entre les mailles...

mercredi 3 juillet 2013

Dans le bus 47

Dans la série prenons le bus et soyons témoins des tensions entre…humains….Bon la propreté des bus laisse à désirer et quelque soit le quartier…lingette désinfectante obligatoire….et à y regarder de près il y a des petits insectes qui bougent dans la chevelure de  certains passagers… …me voilà donc témoin d’une altercation entre un chauffeur de bus et un passager, c’était tellement con, que je n’arrivais pas à allumer la caméra pour filmer, et puis j’écoutais un truc à la radio….ça s’est passé dans un 47…il y a un chauffeur de bus dans cet univers,  et dans Paris précisément , qui a décidé que ça ne se passerait pas comme ça…rougeaud, cheveux court, yeux bleus, trapu, bourrin…

.....une malheureuse a eu l’audace d’entrer avec sa poussette et son marmot par la porte arrière…et elle s’est assise…le chauffeur hurle qu’il n’allait pas démarrer  le bus tant qu’elle n’aurait pas valider un titre de transport…elle est jeune, teint mat, jolie, brune… où se croyait-elle et pour qui se prenait-elle ? lui a-t-il demandé...sérieux….elle aussi à élever la voix et puis elle a fouillé son sac pour trouver son porte-monnaie et un ticket qu’elle a validé….15 mn d’arrêt….en descendant elle lui donné du « sale con »….les passagers n’ont rien dit……

autre jour, encore le 47,  je le reconnais, aussi, je prends tout mon temps pour refermer mon parapluie et sortir ma carte…et effectivement ça m’aurait écorcher la gueule de dire bonjour….je choisis une place individuelle, dos au chauffeur…et là il entre en action et s’adresse au jeune noir qui est assis devant moi, il ne démarrera pas le bus tant qu’il n’aura pas validé un ticket et il y a un point de vente à côté…notre jeune ami noir ne bouge pas, mains dans les poches, je remarque que son blouson est déchiré dans le dos, pas le genre petit crâneur avec les dernières fringues à la mode….le chauffeur le tutoie…avec plein de mépris…alors il se lève, la vieille dame blanche en face de lui aussi, car ils sont ensemble…à la porte du bus, le chauffeur s’en rend compte et change d’avis sur cette affaire de ticket…et ils retrouvent leur place et il démarre ce putain de bus….ça a duré 15 mn….donc il n’aurait pas été avec cette vieille dame blanche, qui elle non plus n’avait pas de ticket….bon…
au niveau de Châtelet, nouvel incident....parmi les nombreux passagers qui montent notre ami chauffeur a repéré un type,  jeune, au crâne rasé(avec des origines extérieures à la France), jogging  qui a beaucoup vécu, un blouson noir un sac en plastique à la main, des écouteurs blancs…. Le chauffeur de lui dire bien fort qu’il n’est pas dans un moulin, il faut valider un titre sinon il ne démarre pas et d’ailleurs, il est entré sans lui dire bonjour….le crâne rasé,  2 de tension, petite voix, répond très calmement qu’il a dit bonjour…et c’est là que je suis témoin de l’embrouille la plus stupide du monde : les 3 marches du podium….le crâne rasé qui  nous apprend qu’il fait de la boxe : vas y démarre le bus…au bout de 10 mn, un jeune père de famille surgissant du fond du bus donne 2 euros au chauffeur et donne le ticket au crâne rasé mou qui a un merci imperceptible à mes oreilles…. le chauffeur : tu le prends comme ça, j’appelle la police et effectivement il appelle les flics en disant qu’un passager pose des problèmes, le crâne rasé ne descend pas…5 mn plus tard, 2 flics en civil arrivent, un grand et large moustachu (une vilaine moustache d’ailleurs)et un petit à lunettes , le chauffeur à une explication pauvre en argument et désigne le crâne rasé qui n’a pas l’intention de descendre vu qu’il a un ticket validé, les flics vont vers lui et lui disent je sais pas quoi et ils descendent tous les 3 , je voulais filmer, mais je n’y arrivais pas, mon bras n’y arrivait pas, j’ai préféré écouter la radio…sur le trottoir, le flic petit à lunette avait un des écouteurs que crâne rasé avait gardé autour du cou et parlait manifestement à quelqu’un….sur ce un car de flics s’est arrêté de l’autre côté du trottoir car eux aussi avait reçu un appel….mouaip ! le bus a redémarré…jusqu’à Porte  d’Italie, il semblerait que tous les titres ai été validé, puisque le bus a roulé…..il pleuvait, il faisait froid….
je me demandais pour qui il votait, combien de temps il survivrait sur une ligne dans une banlieue chaude…il y a des caméras dans le bus, il l’a rappelé à crâne rasé…ouais ben y’a pas de quoi être fier…aucun passager  n’est intervenu.....en faveur de l’une ou l’autre des parties….crâne rasé avait mes faveurs, il est resté calme….

Un marriage : un footeux riche et un mannequin

il est joueur de football a Aston Villa en Angleterre, pété de tunes...a des origines jamaïcaines...sa fiancée est...mannequin...pour...un produit que je n'ai pas encore identifié...et même je ne cherche pas à l'identifier...on pourrait s'interroger sur le colorism, la fille trophée, mais elle n'est pas blonde, donc...non mais si ça peut énerver certains...au hasard...les racistes...
                                          avec sa maman, qui pense pour deux