samedi 12 octobre 2019

Bon ben voilà voilà

rip Jessye
la radio commerciale rouge, "elle était noire pauvre, grosse, diva avec de grandes exigences..."moi je croyais qu'elle était une grande soprano.
me revient en tête cette interview sur Europe 1 un matin de mon enfance, elle est interviewé par ce connard de F.O. Gisbert au maximum de la condescendance  lui demande si elle est avec tous ses frères noirs...elle: tous les hommes noirs ne sont pas mes frères, je n'ai qu'un frère....
elle ne s'est pas laissée entraîner dans le misérabilisme, elle était en mode résistance, un ton digne...cette interview m'avait impressionné....
tapis rouge du Festival de film de Toronto...la dame en bleu est...ravie...
ils ne sont plus ensemble
.........................................
ils ne sont plus ensemble
et a commencé à "travailler sur un premier rapport consacré au sport et au développement en Afrique". Par la suite, elle planchera sur le handicap en Afrique avant de se rapprocher du think tank Atlantic Council.
.....
"Au début, les desperate housewives m'ignoraient, pensant que j'étais afro-américaine. Mais lorsqu'elles ont compris que j'étais française, elles me parlaient des croissants, de Paris... Je ne me suis jamais sentie aussi française que là-bas", a relaté Rama Yade à propos de sa nouvelle vie de single mum outre-Atlantique. Heureuse de vivre ce rêve américain fantasmé depuis l'adolescence, l'ancienne femme politique affirme même être plus épanouie dans sa nouvelle vie professionnelle. "Ceux qui se retirent de la vie politique en disant qu'ils sont bien, je ne les croyais pas. Mais en fait, c'est bien !", a-t-elle affirmé.
.....
va prochainement revenir en France pour diriger son cours intitulé L'Afrique au centre du monde à Sciences-po Paris ainsi qu'à Reims. Et la politique ? "Je ne dis pas que je ne reviendrai jamais, mais je ne prépare rien. De toute façon, même si j'en avais envie, ça ne suffirait pas. Il faut des circonstances", a-t-elle ajouté.
 
 
quelqu'un n'a pas reçu le bouquin de S.Smith
Emmanuel Macron s’exprimait lundi 16 septembre devant près de 200 parlementaires et membres de sa majorité. A l’occasion de ce rendez-vous, le chef de l’Etat a lancé un message fort quinze jours avant le débat parlementaire sur l'immigration prévu les 30 septembre et 2 octobre. « C'est un sujet en soi qu'il faut prendre avec maturité et calme. La France a toujours été une terre d'immigration », aurait lancé le président selon les confidences d’un participant relayé par France Info. Et Emmanuel Macron d’ajouter : « Nous n'avons pas le droit de ne pas regarder ce sujet en face. La question est de savoir si nous voulons être un parti bourgeois ou pas. Les bourgeois n'ont pas de problème avec cela : ils ne la croisent pas. Les classes populaires vivent avec. »
Pour le chef de l’Etat, la gauche « n'a pas voulu regarder ce problème pendant des décennies. Les classes populaires ont donc migré vers l'extrême droite. On est comme les trois petits singes : on ne veut pas regarder. Vous n'avez qu'un opposant sur le terrain : c'est le Front national. Il faut confirmer cette opposition car ce sont les Français qui l'ont choisie. Il y a deux projets : celui du repli, faire peur ou bâtir une solution ouverte mais pas naïve. »

j'apprends l'existence de Candace Owen....elle n'était personne et anti Trump, puis a viré de bord, c'est un homme formidable, se fait une place dans la lumière en reprenant le discours conservateur, et a tapé dans l'œil du fils d'un riche lord anglais à droite toute, qui l'a épousé.....sa page Wikipédia m'a fatigué....au final elle vit dans un château....






 
 

 
Tous nos problèmes aggravés par l’immigration sont aggravés par l’islam»,
«En France, comme dans toute l’Europe, tous nos problèmes sont aggravés par l’immigration, école, logement, chômage, déficits sociaux, ordre public, prisons (...) et tous nos problèmes aggravés par l’immigration sont aggravés par l’islam. C’est la double peine»,
«l’universalisme marchand» et «l’universalisme islamique» qui «écrasent nos nations (...) nos modes de vie, nos cultures».
«l’arme de destruction de la nation et de l’asservissement de son peuple, du remplacement de son peuple par un autre peuple, une autre civilisation».
«Entre vivre (et vivre) ensemble, il faut choisir»,
La question qui se pose à nous est la suivante: les jeunes Français vont-ils accepter de vivre en minorité sur la terre de leurs ancêtres ?»,
 l'«idéologie diversitaire» et la «guerre d’extermination» de «l’homme blanc hétérosexuel»,
«Comment ne pas être ébloui par les tenues de notre ministre préférée, Sibeth Ndiaye, sommet de la distinction française». 
 
on se paluche : doit on viré Eric Z. des média, quand ...




 
                        
Personne n'a répondu à l'appel d'Hadama Traoré. Le parvis de la mairie de Gonesse (Val-d'Oise) était vide ce jeudi à 13 heures, horaire de cette mobilisation polémique lancée par l'habitant d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) autour de Mickaël Harpon, le tueur de la préfecture de police de Paris jeudi dernier.
Une centaine de policiers, dont environ 80 CRS sont situés à proximité de la mairie. Des journalistes sont également présents.

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/personne-a-gonesse-pour-la-manifestation-interdite-d-hadama-
 "Après avoir en vain tenté d'entrer, en plein Yom Kippour, dans la synagogue de Halle, où priaient 51 fidèles, il avait tué une passante au hasard puis un homme dans un restaurant turc. Dans la vidéo de ses actes, postée sur une plateforme de streaming, il niait l'existence de la Shoah et s'en prenait aux Juifs. Il a aussi publié sur internet un "manifeste" dans lequel il exprimes ses vues antisémites."

 
au seeeeccccoooouuuurrrss !