mardi 29 janvier 2019

Tsssss !

je relis Bel Ami
p.76 : Il parla de tout le monde et du journal avec une profusion de détails surprenants.
"Le patron ? Un vrai juif ! Et vous savez les juifs ont ne les changera jamais. Quelle race ! ". Et il cita des traits étonnants d'avarice, de cette avarice particulière aux fils d'Israël, des économies de dix centimes, des marchandages de cuisinière, des rabais honteux demandés et obtenus,toute  une manière d'être d'usurier, de prêteur à gages.

mercredi 23 janvier 2019

Brrrrolllll ! c'est janvier 2018

en  2009, lorsque   la Guadeloupe  manifestait, contre la vie chère,  les produits de première nécessité hors de prix...les réponses ont été : indifférence, si vous êtes pas content prenez votre indépendance, monte là-dessus et tu verras Montmartre.....et pis il ne s'est rien passé...donc cette histoire de gilet ça prend pas..
le casse de 2017, se transforme en cauchemar...en juin dernier on se demandait comment notre jeune président (à la voix insupportable) allait gérer la victoire de la Coupe du Monde...comment cela allait influer sur sa popularité....
ben on le sait à présent...
itinérance mémorielle...puis 70 chefs d'état pour les 100 ans de la fin de la guerre 14-18....et pis paf !....le  type est seul, aucun poids lourd pour le soutenir.....
la seule question intéressante est comment 80000 personnes peuvent faire plus de bruit que 66 millions ? et pourquoi croit-on les sondages ?
la rue de la Boetie qui débouche sur les Champs-Elysées.....les vitriers vont crouler sous les commandes.....surtout  pour les banques.....les drama queen Hulot et Collomb  ont donc bien fait de s'être tirés à temps....Hollande l'a échappé belle.....
le ministre de l'intérieur, fait des phrases sans fond ni forme, il se lance dans les mots n'ayant pas la moindre idée de comment finir son propos.... 
la veuve, la reine mère était de sortie....une veuve souriante
pendant l'itinérance mémorielle, visite d'usine avec le président....il était majestueux, hautain...depuis 2 mois, il est en taule chez les nippons qui oh découverte ont une conception restrictives des droits en garde à vue....C.Gohsn a perdu des kg à cause de ce régime de riz...ne peut plus se teindre les cheveux...et on n'arrive  pas à mobiliser autour de son sort...même ses amis riches....800 000 euros de retraite par mois....mazette !
elle  est de retour Big Martina....dans une interview, on apprend qu'ils se sont mariés et veulent un enfant et ils le veulent noir....je n'arrive pas à bien comprendre ce que ces deux-là veulent nous vendre...Est-ce qu'ils se produisent quelque part...ou mieux, c'est un duo comique, mais ils sont à un degré jusqu'à présent inconnu et donc on ne peut pas les apprécier à leur juste valeur.....
 
Luigi Di Maio, est ministre italien de la  coalition  gauche extrême et droite extrême, lors d'un meeting devant des partisans :
"We would be hypocrites if we just continued to talk about the effects without looking for the causes. If today we have people coming from Africa it's because some European countries like France never stopped colonizing Africa in their heads,"
There are dozens of African states in which France prints its own currency, the franc of the colonies, and with that, it finances the French public debt," Di Maio said, adding that France should be subjected to sanctions by the EU, and potentially the UN, for "impoverishing those states and triggering those people."
"The place of Africans is in Africa and not at the bottom of the sea," he stated.
If France did not have the African colonies, which it is impoverishing, it would be the 15th international economic power and instead it is among the first for what it is doing in Africa,"
 
 
aouch !
ah ! un couple mixte pour la liste....de couple mixte
Adèle Exarchopoulos, qui fait actrice, gagnerait à être muette et le rappeur Doums....connaît pas, même pas envie de googeliser pour connaître sa vie, son oeuvre....
 

vendredi 18 janvier 2019

J'ai vu un film

euh parce que les affiches partout dans la ville ont fini par rayer mes verres de contact...et surtout le traitement photoshop du visage, noire mais pas trop m'intriguait...le film sort le 23 janvier...nous étions prêt à payer....mais il est en ligne.....et j'ai donc regardé.....
Starr Carter, 16 ans, vit entre deux mondes très différents : Elle vient d'une zone résidentielle pauvre principalement habitée par des Noirs, mais fréquente une école privée pour élèves privilégiés, majoritairement blancs. Quand un jour elle voit son meilleur ami Khalil se faire tirer dessus par un policier, l'équilibre délicat entre ces deux mondes est perturbé. Bien que la pression s'exerce sur eux de toutes parts, Starr décide de ne se laisser aucune pression et de se battre pour la justice...
wikipedia
 
bon euh ! je n'ai pas lu le livre....et ce que j'ai vu sur l'écran ne pas donner envie.....c'est une sorte d'illustration un peu lourde de Black lives matter.....
je l'ai ressenti comme une douche froide de colorism dans la tronche.....Amanda Stenberg est métisse, peau blanche elle porte des nattes pour qu'on comprenne bien qu'elle est noire...
............
question : pourquoi des parents noirs ont une enfant métisse ?
réponse : le précédent Denise Huxtable du Cosby Show et Beyonce est la référence en matière de beauté noire
.........................
le soir du bal de promo, elle est dans la limousine avec son petit ami blanc qui lui dit qu'il ne voit pas les gens pour leur couleur mais pour ce qu'ils sont, il est colorblind, elle lui répond qu'il ne la voit pas, s'il ne voit pas sa couleur.......
j'ai faillis m'étouffer de rire : quelle couleur ma grande ! tu es plus blanche que toutes les actrices blanches du casting...l'affiche est mensongère....après cette scène j'ai appuyé sur avance rapide....à la fin du film elle ne porte plus ses nattes.....ce truc dure 2 heures...c'est très studio, très Hollywood....le racisme pour les nuls....pas la force de regarder qui est derrière la production....
<<<<Amanda Stenberg est très photogénique, jolie, lumineuse, crédible en lycéenne, j'ai pas du mal à imaginer les auteurs des bonnes critiques de sa prestation en train de se palucher en la regardant......mais ça sent à des km le light skin privilège....l'auteur du bouquin a déclaré que son choix était très bien et qu'elle n'avait pas choisi une fille marron pour la cover de son bouquin.....
<<<<<<
les acteurs noirs peuvent être noir à l'écran, les actrices noires sont  priées de venir avec une négritude diluée.....là c'est un peu too much....et c'est une vraie distraction....
 
¨même jour de sortie  The green book
là encore des affiches partout où je pose le regard....je pensais que c'était une histoire de...migrants....
..... à l'écran l'histoire vraie de la tournée du pianiste noir Don Shirley en 1962, accompagné de son chauffeur et garde du corps Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx. Les deux hommes doivent se rendre dans le Sud profond des États-Unis, en pleine ségrégation raciale
Mais quel est donc ce "livre de Green" auquel se réfère le titre du film ? L'ouvrage (dont le vrai titre est The Negro Motorist Green-Book) est un guide de voyage publié chaque année entre 1936 et 1966. Il recensait les commerces et autres établissements qui acceptaient la clientèle noire à une époque où celle-ci subissait de nombreuses humiliations et où le danger était permanent. Dans ce qu'on appelait les Sundown towns, il était par exemple officieusement interdit aux Noirs de se déplacer après le coucher du soleil. Cette ségrégation a été légalisée par les lois Jim Crow, une série d'arrêtés promulgués entre 1876 et 1964 dans la plupart des États du Sud du pays ou dans certaines municipalités.
Surnommé le "livre de Green", du nom de son auteur Victor Hugo Green, un postier afro-américain de New York, le guide ne couvrait à l'origine que la région de New York, puis s'est étendu à la majeure partie de l’Amérique du Nord, aux Caraïbes et aux Bermudes. Vendu dans des stations essence et par correspondance, le livre permettait aux voyageurs noirs de planifier leur trajet pour éviter tout harcèlement, toute arrestation et toute violence. L'abolition des lois ségrégationnistes Jim Crow en 1964 a rendu le "livre de Green" obsolète, dont la publication s'arrêta en 1966. Son auteur, décédé en 1960 (c'est sa veuve qui continue de publier le livre après sa mort), n'a pas connu la fin de la ségrégation.
(c)AlloCiné