lundi 27 janvier 2014

Africains en Israël

«Ça arrive souvent qu’on m’insulte»
Léon Kaba chauffeur - livreur
«Ça fait un quart d’heure qu’on attend, vite !» crie la jeune femme chargée de réceptionner la livraison. C’est faux, c’est le livreur au contraire qui attend, depuis un quart d’heure dans le froid, qu’on lui ouvre enfin la porte à double battant. Mais Léon Kaba ne répond rien, il se contente d’aller chercher la première palette, utilisant le hayon pour descendre le transpalette électrique. Pâle, un peu lourde, moulée dans l’uniforme sombre du fast-food, la responsable logistique semble sous pression, levée très tôt elle aussi. Elle vérifie en vitesse la température des «surges» [surgelés, ndlr], actionne le monte-charge, consulte le bordereau de commande, houspille un jeune employé débutant : «Alors, bouge-toi, tu dors encore ou quoi ?»
Dans la foulée, elle tutoie Léon Kaba, son aîné d’une vingtaine d’années : «Tu mets ça là !» Jointe à la sécheresse du ton, la familiarité me frappe comme un affront, à moins qu’ils se connaissent ? Ah pas du tout, m’explique Léon Kaba un peu plus tard, ils se voient ce matin pour la première fois. Je suis seule à m’étonner du ton et du «tu», lui semble s’en foutre, il sourit : «C’est comme ça.» Visiblement, ma surprise lui fait plaisir, il apprécie le fait que cette discrète violence verbale ait été repérée ; en même temps, il a l’air de penser que, s’il fallait à chaque fois s’indigner de ce genre de trucs, on n’en sortirait pas.
A vrai dire, le tutoiement est plus expéditif qu’hostile : que viendrait faire la politesse au milieu des palettes de frites à ranger d’urgence ? Peut-être la jeune femme n’a-t-elle pas même l’idée qu’elle pourrait vouvoyer le livreur. Léon Kaba est noir, c’est un fournisseur et un ouvrier : à ses yeux à elle, triple infériorité, tellement évidente. Léon Kaba est habitué. «Un jour, en face de la gare d’Austerlitz, je pose une palette par terre, une femme en voiture la voit trop tard, rentre dedans, et, là, elle commence à m’insulter : "Retourne dans ton pays !" Ça arrive souvent.» En racontant ça, il rigole. D’ailleurs, d’une façon générale, il rigole beaucoup, que faire d’autre ? N’empêche, chaque jour il s’expose au stress des autres en plus du sien propre, aux insultes faciles, souvent racistes. Originaire du Congo-Kinshasa, «du Zaïre», Léon Kaba est arrivé en France en 1978. Il a un emploi en CDI, sa carte de la CFDT, la nationalité française et trois enfants. «L’aîné dans les assurances, la fille à la fac de droit à Nanterre et le cadet en BTS banque, en formation au Crédit lyonnais», il le dit avec fierté, en souriant comme toujours, et en l’occurrence il y a matière.
http://www.liberation.fr/societe/2014/01/03/ca-arrive-souvent-qu-on-m-insulte_970511



A Tel-Aviv, les Africains refusent la prison
Plus de 30 000 demandeurs d’asile africains entrés clandestinement en Israël ont manifesté dimanche à Tel-Aviv, selon la police, le plus grand rassemblement de ce type dans le pays. Massés sur la place Yitzhak Rabin, les manifestants dénonçaient le refus des autorités israéliennes d’examiner leurs demandes d’obtenir un statut de réfugié, ainsi que le placement en rétention de centaines d’entre eux.
«Nous sommes tous des réfugiés! Oui à la liberté, non à la prison», ont-ils scandé en anglais, brandissant des drapeaux érythréens et éthiopiens avant d’écouter une série de discours.
Soutenus par des militants israéliens, ces migrants ont également décrété une grève de trois jours sur leurs lieux de travail, en particulier dans la restauration et l’hôtellerie.
Rétention sans procès
«Nous avons fui des persécutions, des dictatures, des guerres civiles, des génocides. Le gouvernement israélien doit étudier nos demandes d’asile et nous traiter comme des êtres humains», a déclaré à l’AFP Daoud, un Érythréen entré clandestinement en Israël il y a quatre ans. «Au lieu de nous considérer comme des réfugiés, le gouvernement israélien nous traite comme des criminels», a-t-il déploré.
Selon une loi votée le 10 décembre, les immigrés clandestins peuvent être placés jusqu’à un an en rétention sans procès. Un centre de rétention surnommé Holot a été ouvert en décembre dans le sud d’Israël. Il est ouvert pendant la journée, mais ses occupants doivent pointer à trois reprises et y passer la nuit. Destiné à accueillir 3 000 personnes, il peut être agrandi afin d’en recevoir près de 11 000.
Les autorités israéliennes estiment 60 000 le nombre d’Africains entrés clandestinement et ont lancé en 2012 une campagne qui a abouti au départ ou à l’expulsion de 3 920 d’entre eux.
Parallèlement, Israël a achevé en 2013 la construction d’une clôture électronique le long des 230 km de frontière avec l’Egypte, ce qui a permis de réduire pratiquement à néant le nombre d’entrées illégales.

ou :

Plus de 50 000 demandeurs d'asile vivent actuellement en Israël. Sans statut et sans papiers, pour la plupart ils viennent du Soudan et de l'Erythrée et, protégés par les conventions internationales, ils ne peuvent pas être renvoyés chez eux. Israël a entamé des discussions avec plusieurs pays africains pour qu'ils accueillent certains de ces migrants.
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20140105-nouvelle-manifestation-immigrants-africains-israel


*******si Israël a du "soucis" avec les Palestiniens, et les arabes il y a peu de chance, que le pays accueille des africains à bras ouvert....
                                je recommande ! Vas vis et deviens qui n'a pas pris une rides....
 
et pour finir, une petite vidéo de dailymotion : c'est juste délicieux....bon ben au Maghreb, c'est chaud pour les africains, nous avons vu l'année dernière avec le Maroc....en Israël c'est chaud brûlant...je me demande comment ça se passe pourles noirs américains qui y vont en touristes....
ISRAEL : RACISME ANTI-AFRICAINS "FIER D'ETRE RACISTES..."
 
   
 
 
 
 

mercredi 22 janvier 2014

Anorexie

1°)
 
 
2°) 
dans la série, "ils se marient avec qui ils veulent mais ça commence à se voir"...part 3...Forrest Whitaker et madame...on a bien remarqué ce que l'on sait déjà...mais la largeur du bras de madame donne à penser ou...pas...
 

3°)  en Suède, les réglisses Haribo font polémique parce que caricatures indiens, asiatiques, africains....pas les bl....donc....

4°) Ma nouvelle actrice préféré, Lupita N., pas pour son talent, je n'ai pas encore vu le film, 12 years
of slave, qui sort aujourd'hui....et il y a des liens sur le net, cough ! cough !....il y a plein de cérémonies et Lupita est sur le tapis rouge, elle est noire et pas de fantaisie capillaire...
 et elle est plus jolie qu'Alek Wek...
regardez- moi cet afro...du cheveux crépus à Hollywood, sur la tête d'une fille...combien de temps va t-elle résister ? 

samedi 18 janvier 2014

Georges L. et Melody sont parents

La cocue de l'année : Valoche...qui est à l'hosto parce que François s'est fait paparazzé allant à des rdv galant et plus, et en plus elle est plus jeune, du coup Dieudo et Schumacher qui ???....on lui avait rien demandé mais il avait dit que "c'est la femme de ma vie"....elle était mauvaise en inteview....le boomerang du tweet à l'adversaire de Ségolène Royal....et du coup elle a bien fait de garder son job de journaliste.........
mais surtout ça révèle que Hollande ne fait pas peur aux journalistes, ni à personne d'ailleurs....je le rappelle, quand vous avez le pouvoir vous devez inspirer crainte et respect....
quelqu'un a balancé à ce magazine...je croyais qu'elle était super pote avec le 1er keuf du pays...
le magazine s'étant très bien vendu, toute la presse s'est engoufrée dans la brèche, sous prétexte d'informer le public
 
Au Golden globes 2014, il y avait Sidibey et Lupita...Sidibey, s'est fait déchirer sur twitter(parce que grosse et mauvais choix de robe), Lupita n'a pas de fantaisie capillaire....
petite polémique, parce qu'en couv' de Vanty Fair, photoshop a donné à Lupita un teint plus clair et effectivement :
en couv de Dazed & Confused, elle est noire 
elle est dans la campagne Miu Miu
 
Michelle O. a 50 ans et elle n'a pas de rides, car la peau noire ne fripent pas, lalalalèreeee, contrairement à la  peau de certaine :
     Madame Yade sans son masque habituel
 
Georges et Melody sont parents d'une petite fille, comme ils sont riches et vieux ils ont loués un ventre :
 http://femme-noire-et-negritude.blogspot.fr/2013/01/georges-lucas-se-marrie.html
 
Serena Williams, mannequin pour une marque de soutif pour le sport et euh...err...c'est quoi ces cheveux blonds...qui n'arrangent rien...
 
 
dans le Vogue ricain de ce mois : Liya Kebede et une certaine Imaan Hammam, la vision de la femme noire acceptable et vendable se rapprochant de la blanche et devant parler à tous les marchés...
 
la marque American apparel a décidé pour faire parler...de mettre des poils à ses mannequins en vitrine et...et...euh...err...

Push de Saphire, le livre

   1°) Me revoilà ! me revoilou ! bonne année à toi lecteur de ce blog…qui au final s’éloigne du but initial…la femme noire et la négritude blah blah….
La douleur…c’est moche…ouaip !  le 30 décembre ma molaire siffle, le 31, elle hurle...le nerf était concerné puisque les dents voisines et ceux de la rangée du haut  n’étaient que douleur, ainsi que la mâchoire avec ouverture de la bouche minimum et l’oreille en feu : aaaaaahhh ! et il faut même pas essayer SOS dentaire….euh comparé à la tendinite du bras gauche ou l’association tendinite- torticolis, c’est presque rien….point commun : aucune position n’est réconfortante…le temps est ralenti pour que l’on puisse bien ressentir  le nerf  et ses pulsations….ça s’appelle une pulpite…alors que les dents sont lavés le matin, le soir avec un chrono, en bas en haut, la langue, alternance brosse dure, brosse souple….
Bon du coup, vous avez une pensée pour ceux qui sont enfermés, dehors….l’être aimé compatissant et impuissant me tint ça et là compagnie, quoiqu’il avait l’œil qui frise quand je cherchais à articuler quelques demandes relatives à plus de confort…en gros, j’ai passé le réveillon bourré d’antalgiques et avec son chat, un œil ouvert sur des sms, vaguement moqueurs…..du coup, j’ai pris des vacances , j’ai quitté la ville, direction la campagne, c’était vert, les maisons étaient éloignées les unes des autres, il n’y avait pas de…chiens mais deux oies, 8 poules…et j’ai mangé tout ce que mon hôtesse me  préparait, parce qu’elle m’aime bien….comme c’est…intéressant….

J’ai relu Push de Saphire, j’ai retrouvé l’objet sous mon matelas, sorte de biblio parallèle, j’y ai retrouvé : des ceintures de manteau, un lecteur mp3 qui ne fonctionne que s’il est branché à la prise et  un lot de 5 chèques cadeaux de 20 euros…quoi ?...valable jusqu’au 15/12/2013…..aaaahhhh !

http://femme-noire-et-negritude.blogspot.fr/2013/09/push-de-sapphire.html
Donc j’ai relu le bouquin, Precious fait 3 fois référence au bouquin d’Alice Walker : La couleur pourpre, moyen pour l’auteur de prévenir les critiques qui n’y verraient pas un plagiat mais une réécriture … L’œil le plus bleu + La couleur pourpre = Push ...........
J’avais complètement oublié que son père lui refilait le sida, sa vie au final est une vraie tartine de guano…il y a de la surenchère dans le graveleux….le film que je n’aurais pas la force de revoir a édulcoré le propos et la couleur des acteurs ne correspond à rien….c’est le même gars qui a réalisé The Butler qui sort ces jours ci….extraits du bouquin :

p.11 : j'étais mastoc à 12 ans , personne n'aurait pu croire que j'ai 12 ans si je l'avais pas dit. Et grande. Je sais que je fais plus de 90 pas que l'aiguille de la balance de la salle de bain c'est là qu'elle s'arrête a va pas pus loin….

p.23 : un garçon dit que je suis moche à rigoler . Son copain dit non cte grosse pouffe alle moche  à pleurer….

p.31 : Precious était soulevée de sanglots pour l'enfant à la face plate, pour elle-même qu'on n'avait jamais étreinte jusque là. Même son père qui la rejoignais la nuit  ne l'avait pas étreinte  mais l'avait poussée en arrière pour lui fourrer son truc dégueulasse qui puait le pipi dans la bouche et pour finir, dans le vagin pendant des années…..le jour de sa première rentrée scolaire, elle avait une robe rose crasseuse maculée de l'odeur de son père. La deuxième. La troisième. La quatrième. C'était comme si la nuit était à lui et qu'elle en faisait partie. Invisible, noire, disparue. Il faisait si noir qu'elle avait tout simplement cessé de parler, de jouer à la balle, de remplir entre les pointillés, de reconnaître les formes et les couleurs….Precious s'était assise au fond de la classe et sans un mot avait renoncé au livre, à la poupée, à la corde à sauter, à elle -même et elle avait baissé la tête. Elle avait 6ans. Elle n'avait pas vraiment relevé les yeux avant d'en avoir 12 et que l'homme des urgences médicales lui avait demandé de le faire…..
p.32 : trois mois environ après la naissance du bébé, Precious a toujours  12 ans, voilà que sa mère la baffe…elle prend la poêle en fonte….et frappe Precious si fort dans le dos qu'elle tombe par terre…
- Merci Miss Claireece Precious Jones. Merci de baiser avec mon mari espèce de sale petite traînée !...grosse traînée ! Sac de moules ! Salope de grosse négresse cochon ! Y m'a quittée ! Y m'a laissée à cause de toi  ! Qu'est-ce que t'es allée raconter à ces enfoirés dans c'te saleté d'hosto ? Je devrais te crever ! Beuglait-elle…..Precious reste à trembler par terre , chialant, terrifiée parce que sa mère allait la tuer.
- Debout Miss chaude-du-trou, hurla sa mère. Debout prétentaine à pattes, et file préparer le dîner.

p.35 : ses yeux se fermèrent. Elle sentit la main à sa mère entre ses cuisses. Elle remua, sentit le pouce te les doigts costauds à sa mère se réunir pour la pincer. Elle cessa de bouger et se renversa plus encore sur le canapé comme si elle dormait. Sans avoir besoin d'ouvrir les yeux, elle sut à l'odeur qui emplissait la pièce que la main à sa mère était entre ses propres cuisses. Sa mère pouvait plus tenir dans la baignoire depuis longtemps . La main à sa mère remonta le long des cuisses à Precious jusqu'à l'ouverture humide de son vagin. Precious sombra alors pour de bon dans le sommeil qu'elle avait feint….

p.38 : cette fois elle savait que maman savait . Oh oui qu'a savait. C'est elle qui me l'a amené . Je suis pas folle, c'est cte grognasse qui me l'a refilée à lui. C'est c'qu'y demande pour la baiser elle, probabe, de m'avoir un peu aussi. Au point qu'on en était y lui grimpait dessus puis voilà.
-Ta  gueule ! Qu'y disait. T'es large comme le Mississipi, qu'y beuglait en lui bouffant le cul, viens pas me raconter xè une petite bite qui peut te faire mal, eh, jument. T'as qu'à t'habituer.
Il rigolait.
-D'ailleurs t'y es habituée
Etendue de tout son long, Precious se laissait grimper dessus. Elle  se voit danser dans des vidéos, dans des films…..magne-toi et ferme ta gueule ! Y lui bousille son rêve à causer et à grogner comme ça. Y commence par lui bousiller la vie en la baisant et faut encore qu'y bousille la baise en racontant des conneries. Ca la gêne de  baiser . Ta gueule quoi ! Con de nègre, comment que tu m'épouserais alors que t'es mon papa, qu'elle voudrait gueuler. Je suis ta fille, c'est pas légal de me baiser. Mais elle se la ferme pour que la baise se transforme pas en raclée. Ca commence à être bon. Son corps  arrête  d'être une danseuse vidéo pour se mettre à jouir. Elle essaye de se raccrocher à la danse sur la vidéo  mais  c'est sous Carl qu'elle rocke maintenant. Sa chatte lui saute toute juteuse et c'est bon. Elle a honte. Tu vois tu vois, il lui claque la cuisse comme les cow-boys de la télé font aux canassons, puis il lui pince le bout du sein, il le lui mord. Elle jouit encore. Il lui claque la cuisse, tu vois qu't'aimes ça ! t'es comme ta maman t'en crèves d'envie ! Y sort sa bite d'elle, le foutre blanc et chaud coule de son trou et trempe les draps.
p.46 : j'aime les gens qu'ont la peu claire, y sont cools, j'aime les gens minces aussi. Maman est grosse et noire, si je pèse 90, elle pèse 130.

p.48 : des fois je regarde dans les yeux des  tronches  roses en costard, les hommes d'affaires et y regardent très haut en dessus de moi, y me sortent de leurs yeux. Mon père y me voit pas vraiment, s'y me voyait y saurait que je suis une blanche, une vraie personne en dedans. Y me grimperait pas dessus depuis toujours pour me coller sa bite et me mette le dedans en feu, en sang, je saigne alors y me baffe.

p.52 : je me sens si bête des fois. Si moche, propre à rien. Je pourrais rester là avec ma mère tous les jours, les stores baissés, à regarder la télé, bouffer, regarder la télé, bouffer. Carl s'amène et y nous saute. Y va d'une piaule à l'autre, me file une claque sur les fesses quand il a fini, gueule youhou ! Et les noms qu'y me donne grosse dinde belle salope baleine à reluire. Je déteste encore plus quand y cause que quand y baise. Des fois la baise c'est bon. Ca me paume, tout se met à dinguer pour moi, dans le flou, dans le mou pendant des jours des fois.

p.83 : j'me sens tellement seule à la baraque. Toujours à m'faire cogner, à faire la cuisine, le ménage, avec la chatte et le trou du cul qui font mal ou en fleur des fois.
J'sais aussi par qui que j'suis enceinte. Mais ça j'y peux rien. L'avortement est un péché. J'peux pas saquer les salopes qui tuent leurs enfants. On devrait les tue elles pour voir comment  qu'ça leur plairait ! J'cause à l'enfant. Un garçon ça serait sympa. La fille serait ptête retardée, comme moi ? Mais j'suis pas retardée.

p.85 : ma mère a pris la petite Mongo mais à prendra pas çui-la. J'suis assez grande pour que son mari y m'baise. Alle est pas venue ici pour dire, Carl Kenwood Jones --c'est pas bien ! Lâche Precious tout de suite ! Tu vois pas qu'Precious c'est une belle petite fille comme les petites blanches des magazines ou sur les emballages de papier toilette. Precious est une petite fille maigre avec  des yeux bleus et des cheveux qu'c'est des longues tresses, des longues tresses. Lâche Precious connard ! C'est l'heure que Precious aille faire sa gymnastique comme Janet Jackson. C'est l'heure que Precious alle aille se faire tresser. Lâche ma petite fille sale nègre !

p.90 : je crois que ce que mon père y fait, c'est ce que Farrakhan y disait que l'homme blanc il a fait à la femme noire. Oh c'était affreux et il l'a fait devant l'homme noir, ça c'est vraiment affreux. Ben oui, sur la vidéo, Farrakhan y dit que pendant l'époque de l'esclavage l'homme blanc y venait jusqu'au quartier Harlem des esclaves ousque les nègres vivent séparés dans des grandes maisons ousque les blancs vivent et y prenait la femme noire qu'y voulait et s'il en avait envie y lui grimpait dessus comme ça pour y faire ça même que son homme était là. Ca c'était fait pour faire mal à l'homme noir encore plusse que a fait mal à la femme qu'était violée--que l'homme noir y doive rester à mater c'te viol.

p.104 : on lit La couleur pourpre en cours….je chiale, je chiale vous m’entendez tellement xa me ressemble d’une façon  sauf que je ne suis pas gouine comme Célie…Mrs Avers dit que les homosexuelles c’est pas elles qui m’ont violée, xé pas les homosexuelles qui m’ont laissé sans rien apprendre pendant 16 ans, pas les homosexuelles qui vendent le crack bousillent Harlem

p.108 : j’entre dans la salle. Maman dit rien. Maman est moche. J’ai pas besoin de savoir de m’approcher pour savoir qu’a pue. Et pis je regarde maman et je vois ma tronche, mon corps, ma couleur_ on est grosse toutes les deux, très noires toutes les deux. Je suis affreuse ? Alle est affreuse maman ? Je suis pas trop sûre. Je sais qu’a pue de la chatte et qu’alle a des grolles genre godillots à faire se moquer le monde et une robe verte géante que ses jambes en sortent comme des pattes d’éléphant en gélatine noire. J’ai honte que ça soye ma maman. Je peux bien me laisser pousser les tresses, ma passer la peau de la figure et du crâne au beurre de karité, mette plein de bijou, c’est ça ma mère…….A regarde par terre a dit « : ton papa est mort ».Alle est sortie de la baraque pour me dire ça ! Et pis après ! Je suis jouasse que le sale nègre soye claqué, non, c’est pas vrai, mais qui moi.


               2°) jusque là, l’hiver est doux…je ne réclame pas le retour du vent sibérien de ces deux dernières années, ni de neige…il y a des gens enfermés dehors…mais je me suis achetée une doudoune  …pas de résolutions cette année, mais si quelqu’un dans cette univers invente le ramasse merde qui  permet au proprio de chien de ne pas se baisser pour ramasser, je suis prête à financer….et j’aimerais lire une bio de…Churchill, sa gestion du cas R. Hess, a éveillé ma curiosité….


             3°)
dans Peau noire, masques blancs de Fanon
p.98 : "....de prime abord, il peut sembler étonnant que l’attitude de l’antisémite s’apparente à celle du négrophobe. C’est mon professeur de philosophie, d’origine antillaise qui me rappelait un jour :
« quand vous entendez dire du mal des Juifs, dressez l’oreille, on parle de vous. »…….Depuis lors, j’ai compris qu’il voulait tout simplement dire : un antisémite est forcément négrophobe."
 
      J’ai suivi  l'affaire à la radio…en bruit de fond, mais quand j’ai entendu ce vieux journaleux d’Europ, J.P Elkabach pour le nommer ….prononcer avec un maximum de mépris le patronyme M’Bala M’Bala le ramenant à sa négritude, un plaisir  raciste à bien insister sur le M’Bala M’Bala….j’ai décidé d’aller voir de quoi il s’agit au juste et suis allée sur youtube….
    Bon déjà, Dieudo est métis, son père est camerounais et sa mère bretonne, pourquoi sa part camerounaise l’emporterait sur la part bretonne ? alors qu'il a grandi en France....Obama est métis, son père est kenyan, sa mère blanche et ricaine, c'est donc le premier président métis….par contre Beyoncé n’est pas métisse et on se persuade qu'elle l'est…Dieudo joue beaucoup sur son ambigüité physique, je suis sûre qu'on l'a beaucoup pris pour ce qu'il n'est pas...antillais ou arabe...
      Donc ils ont fouillé et ont trouvé 65000 euros d’amende de condamnation non payé car il est insolvable et il aurait planqué 400 000 au Cameroun, ce qui ne serait pas vrai….et le théâtre ne serait pas le sien mais appartient à des hommes d’affaires juifs qui ont confié la gestion à je sais pas qui, et depuis 10 ans ils ne savaient pas ce qui s’y passait…..
 
J’ai commencé par ses vœux : à 8 mn :
"je ne suis pas antisémite si c'est ça qui vous fait peur, non, et bien y'a un malentendu, non je ne suis pas antisémite, je fais ce que je veux quand même, je vous le dis, je n'ai pas le temps et pis non  je n'ai pas cette idée là, je ne dis pas que je ne le serai jamais, je me laisse cette possibilité mais pour l'instant non, je n'ai pas à choisir entre les juifs et les nazis, je suis neutre dans cette affaire, j'étais pas né en 1900 machin, je suis né en 1966, qu'est-ce qui s'est passé, qui a provoqué qui, qui a volé qui, pouf, j'ai ma petite idée mais enfin..........Manu part en vacances t'as plus le niveau là...vous vous rendez compte qu'en Martinique au moment où on parle, les békés ils représentent 1% de la population ils ont 90% des terres agricoles les mecs ils ont fait toute leur fortune sur le dos des noirs ils s'en font plein les poches ils ont passés la révolution la monarchie toutes les républiques bonjour mr le président de droite de gauche et c'est moi le raciste et en plus ils se mélangent pas pasque c'est pour la pureté de la race ils ont complètement dingues les békés... »
 
Il  est mignon mais euh les premières personnes qui ont morflés en Allemagne ce sont les quelques noirs et métis qui étaient là…et le moustachu haineux a refusé de serrer la main de Jesse Owen aux J.O de 36…..bon il faudrait que je retrouve les écrits sur le sort réservé aux métis….
Elie et Dieudo, le duo ne m’a jamais fait rire….au bout de toutes ces heures de visionnage je me suis habituée à sa voix et  trouve les sketch sur les pygmés :
http://www.youtube.com/watch?v=aZYne4WddIU
 sur Strauss- Kahn :
http://www.youtube.com/watch?v=VpqjZNpWI4Q 
sur le cancer :
http://www.youtube.com/watch?v=phyDgLMmjAM...... drôles
 
Résumé :
- le préfet de la Loire-Atlantique interdit la représentation du spectacle Le Mur le 9 janvier au Zénith de Saint-Herblain.
- le tribunal administratif de Nantes suspend l'exécution de la décision parce que "Le Mur ne peut être regardé comme ayant pour objet essentiel de porter atteinte à la dignité humaine".
- Dieudo tweet  : Manu la sens-tu? Merci pour votre soutien!!! A ce soir au Zénith!! - Manuel Valls conteste la décision et saisit en appel le Conseil d'Etat pour contester la décision du tribunal administratif de Nantes
- le CE donne raison à Walls, un seul juge a décidé en un jour....le spectacle est annulé...

<<<<le voilà martyr du système qu'il dénonce, tous les autres spectacles sont annulés, le voilà interdit avec plus de fans.... du coup ça a donné des idées à d'autres, les cathos fachos réac fomentent des raisons pour faire interdire des journaux, pièces, films, pour "troubles de l'ordre public" ou portant atteinte à leur "dignité de croyant"....
    Dieudo me donne  l'impression de quelqu'un qui a trouvé un créneau et qui a creusé...tout a commencé avec ce sketch il y a 10 ans chez Fogiel, les assoc' qui lui sont tombées dessus en ont fait ce qu'il est devenu....mais le jour où un humoriste blanc ne fera des blagues que sur les noirs euh...on est allé cherché Roselmack pour défendre Taubira, et c'était mou....
    Moi perso, je ne suis pas antisémite et Dieu sait que j'en ai rencontré des Juifs négrophobe....mais je connais l'histoire, le nazisme en long en large en travers, la série Holocauste(à la 3ème fois, j'étais distraite par les acteurs et leur belles dents blanches) le film Nuit et brouillard, de Nuremberg à Nuremberg, toutes ces bio de dignitaires nazis sur la chaîne Planète, Shoah de Lanzman(j'ai tenu une heure), la série allemande Heimat en cours d'allemand...je me souviens d'un doc dont la BBC a le secret sur le moustachu haineux, particulièrement troublant, mais comme j'avais du recul...en plusieurs épisodes, mais toujours les mêmes images, d'où un  effet hypnotique, sa vie son œuvre : sa casquette blindé, la voiture blindé, la concurrence organisée entre les forces de sécurité, il était végétarien, tous les attentats auxquels il a échappé....
dans leur hiérarchie des "races"...le noir est encore moins bien placé que le juif, quant aux tziganes....
       4°) je me souviens d'un Jean-Luc Reichman s'excusant pour un "youpi ! youpin !" lâché dans une de ses émissions du midi, il y a quelques années déjà...
et Muriel Robin, le sketch le dictionnaire en dit long sur le rire du public :
 " holocauste…
Ah oui, ils l’ont mis, c’est important… Ils prennent parti, c’est bien…. Est-ce qu’il y a ‘juif’ ? Tiens, on va regarder… juif…
judo
- bon…
joailler- on approche…
juif : Personne appartenant au peuple juif
- Ben dis donc, ils se sont bien foulés sur celui-là, hein ?! Franchement, j’trouve que… Bon…
lésiner- Tiens, on en parlait y’a 2 secondes ! Ah ouais, y’en a qui se sont pas gênés…
Agir avec une économie de moyens excessive.
- ‘Excessive’ me paraît le mot juste.
 Bon… alors… Oh ! y’a pleins de mots que j’reconnais, j’vous les dis pas tous parce que ça ferait un p’tit peu prétentieux… mais plein ! "

                                         http://www.youtube.com/watch?v=c_W21vh1Ds0
Michel Leeb et son sketch l'africain, il est dans l'outrance, mais pourquoi a t-il une gestuelle de singe ?....."ce ne sont pas mes lunettes, ce sont mes narines "....hilarant ? Non.

                                        Dieudonné clash les Grandes Gueules RMC
 
 
message à Guerlain
                                                    
 Mardi, Didier Mignot, le maire (PC) du Blanc-Mesnil a condamné « avec la plus grande fermeté » les inscriptions découvertes sur les murs du collège Mandela.
Lundi, à leur retour de vacances, les élèves et les professeurs de cet établissement, situé près de la cité des Tilleuls ont découvert plusieurs tags racistes sur les murs de leur établissement : « Un monde sans noir », suivi d’une étoile de David, « Noir = esclave », « Noir = singe » ou encore « Le terroriste Mandela brûle en enfer ».
Ses messages à la bombe noire ont sans doute été inscrits pendant les vacances de Noël. La direction du collège va porter plainte.
http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/le-blanc-mesnil-tags-racistes-au-college-mandela-07-01-2014-3471003.php
 

L'affaire Dieudonné, vue du Cameroun
L’affaire dite de Dieudonné n’a commencé que hier mercredi matin au Cameroun, où l’on apprend qu’un certain Dieudonné M’Bala aurait envoyé dans notre pays plusieurs centaines de milliers d’euros en trois ans… Pour une fois que quelqu’un envoie de l’argent au Cameroun, aux fins de le planquer !
En temps normal, ce sont les Camerounais riches qui envoient leurs sous au pays des Blancs afin de le dissimuler.
http://cameroonvoice.com/news/article-news-13786.html
 
Les plus drôle :
L’affaire Dieudonné prend un tour nouveau. Ce matin, l’humoriste Dieudonné M’Bala M’Bala, au cœur de la polémique, organisait une conférence de presse surprise au Théâtre de la Main d’Or. Le comédien a révélé qu’il travaille en réalité depuis plus de 10 ans pour les services de renseignement israéliens. Sa mission : infiltrer les réseaux antisémites de France afin d’obtenir le maximum d’informations sur eux tout en les affaiblissant financièrement.
  « Fin 2002 j’ai découvert par hasard que j’étais l’un des descendants des Falashas, ces juifs éthiopiens. J’ai mis un an à m’en remettre… Puis je l’ai accepté et j’ai finalement décidé de savoir comment je pouvais aider ma communauté, mon peuple. C’est à ce moment que le Mossad m’a contacté pour me proposer un CDI. »
L’agence de renseignement israélienne réfléchit à un moyen d’utiliser cette nouvelle recrue. Quelques semaines plus tard, le Mossad propose à l’humoriste de devenir « un aimant à antisémites » en se faisant lui-même passer pour une personnalité anti-juive sous couvert d’anti-sionisme.

http://www.legorafi.fr/2014/01/07/dieudonne-je-travaille-pour-le-mossad-depuis
 
sur twitter :



 
J'ai entendu Christophe Alévêque( humoriste pas drôle) dire sur Europ' ce matin dire qu'il faut se moquer de Dieudo, en arrivant sur scène en boubou, ah oui ? et pourquoi lui ne monterait-il pas sur scène avec au moins un sketch drôle...pourquoi sa part noire devrait l'emporter sur la blanche ? ...la mère de Dieudo est blanche et bretonne, c'est un métis....donc choisir de se moquer de la partie noire est...