lundi 27 mars 2017

Mars en sa fin

....j'allume la radio de la voiture...mercredi soir dernier il est 21h30, j'avais bien mangé, j'avais bien bu en bonne compagnie....j'entends Taddéi..."les enfants veulent aller dans les familles africaines, parce que dans les familles sénégalaises on mange avec les doigts..."...je suis passé sur FIP....pas envie de savoir de quoi il en retournait, ni qui était interviewé....vraiment ? toutes les familles ?.....

il  y avait des manifs dimanche dernier à République...à cette occasion j'apprends l'existence de La  brigade anti la négrophobie....en rentrant, je googelise pour savoir de quoi il s'agit...ils ont un site....bon euh well ! on y dénonce les négrophobes....on veut sortir du système colonial, on veut l'indépendance des DOM-TOM...voilà ! voilà !..j'ai rien compris à leur action, y'a des photos avec des poses viriles ....
<<<le nerf de la guerre, je le rappelle, c'est le flouze, le pèze, l'oseille....le reste c'est du vent....

mercredi dernier, j'écoute les infos de 6 du mat' sur la radio commerciale bleue, Europ'....et j'entends qu'un gamin de 10 a été harcelé physiquement dans une école, parce que noir, parce que guadeloupéen.....ah vraiment !...aux infos, de 12h30 écouteurs aux oreilles, j'entends l'interview de la mère, qui dit être en France depuis longtemps, qu'on a offert à l'enfant des bananes, qu'il a droit à des cris de singes, qu'elle s'est plaint à qui de droit, mais qu'elle n'a pas rencontré d'oreilles attentives, on apprend que dans sa précédente école, il y a avait déjà du harcèlement....le soir, plus qu'intriguée, je googelise et il n'y a que cet articule repris par 3 sites et par la radio bleue....

Mardi 14 mars, dans la cour de récréation de l’école primaire Marcel-Pagnol, à Veauche, un enfant âgé de 10 ans est plaqué au sol par plusieurs de élèves et frappé.
Sa tête, ses cotes, ses bras, ses jambes « sont tuméfiés », relève le médecin de famille, qui évalue l’incapacité totale de travail à quatorze jours. Le choc psychologique est plus inquiétant encore.
Après plusieurs années d’intimidation et de harcèlement subit par leur enfant, ses parents ont déposé plusieurs plaintes, contre les quatre enfants présumés agresseurs, l’inspection académique et la Ville de Veauche.
Trois circonstances aggravantes pourraient être retenues : agression d’un mineur de moins de 15 ans, violence en réunion et violence en milieu scolaire.
<<< bon ben quand ça veut pas ça veut pas....


dans la série, oh il y a des DOM-TOM...et ça ne va pas si bien que ça...voilà la Guyane...là où décolle la fusée...500 types cagoulés, appelés les 500 frères font savoir qu'il y a trop d'insécurité et  d'immigrés clandestins, que les infrastructures sont au plus mal, que la vie y est très chere....il y a les Brésil et ses pauvres, le Surinam et ses très pauvres, et Guyana et ses très très très pauvres....et donc si vous êtes dans le désert et que vous voyez une oasis....
cough ! cough ! lorsque Miss France a été élu, on devait avoir une autre image de la Guyane....une image positive....ah!ah!ah!ah!ah!
et puis il y a les chiffres
42 homicides en 2016 pour 250.000 habitants de la région : n°1 en France devant Marseille
23 actes de violences pour 1.000 habitants
5 viols sur mineurs pour 10.000 habitants
4 % de la population touchés par les vols ou tentatives de vols avec violences ou menaces sont beaucoup plus fréquents qu’en métropole
371 «mules» arrêtées en 2016...personnes transportant de la drogue parfois en l'ingérant, arrêtées sur le territoire chaque année est passé de 183 à 371
<<<<je savais que la transparente Georges Paul Langevin avait démissionné, ça donne l'occasion de savoir par qui elle été remplacé...il reste à Hollande 42 jours et je ne vois pas ce qu'il pourrait faire...et les caisses sont vides...et personne ne pense que le candidat de la gauche a une chance de gagner...


« Fillon, pour quoi faire ? »
Le Journal du Dimanche
18 Dec 2016 - envoyée  spéciale Marie Quenet
 Autour de la table, Mireille, Jeannot, Georges, Nelly* et leurs amis discutent de l’ancien Premier ministre.
.....
Parmi eux, une majorité de frontistes. Dans ce village de 5.200 habitants, à une demiheure de route d’Avignon, le coeur bat à l’extrême droite. La liste de Marion Maréchal- Le Pen a fait plus de 67 % au second tour des régionales. « Un village gaulois »
.....
Depuis des années, on essaie la droite, la gauche, et qu’est- ce que ça a changé dans nos vies ? »
......
« Les journalistes, vous êtes tous socialistes ! , tempête Mireille, une aide- ménagère au caractère bien trempé. Vous avez de la merde dans les yeux ! »
......
« Fillon, c’est un gros bâtard. Il veut en finir avec les 35 heures. Mettre la retraite à 65 ans. Je dis non. »
......
 Nicole*, ancienne comptable croisée le lendemain au boulodrome, approuve la suppression de 500.000 postes de fonctionnaire : « Après les Arabes, c’est la deuxième race que je ne supporte pas ! »
.....
« Moi qui me lève tous les matins à 5 heures pour faire des ménages, je touche 1.200 € par mois. La locataire de mon mari, avec ses allocations, sa pension alimentaire et les aides diverses, touche plus que moi… en ne faisant rien ! » , s’énerve Sonia. La fin de l’aide médicale d’État pour les étrangers en situation irrégulière ? « Cela fait des années que l’on paye pour les autres. Merde, qu’on s’occupe un peu de nous ! »
......
« Moi, je serais radicale, je fermerais toutes les mosquées, proclame Nicole. Après les attentats, j’aurais dégagé tout le monde ! »
......
 Pour 2017, ils choisiront « Marine Le Pen » . Comme le résume Yannick, 43 ans, le plus volubile de la bande : « On ne croit plus à rien. On vote par dégoût.

 
une crème éclaircissante s'est abattue sur la ville... ou euh !....dans les transports en commun, je remarque des femmes, je regarde leur visages, claires, et pis leurs mains sont noires, voire très noires....leurs pieds aussi....je ne comprends pas pourquoi, elles n'en réservent pas pour leurs mains....ça attirent...l'œil....
dimanche dernier, je fais mon grand retour à la messe, de 9 heures...sinon c'était marche au bois de Boulogne avec l'Etre, ses amis et...des chiens....nope !.....la foule de la messe télévisée avait disparu, les lieux étaient vides, il y avait un curé africain qui a buté sur les mots pour le peu qu'il avait à dire, il y avait une histoire de baptême d'adultes, inintéressante au possible, aucun chant en latin....dans mon champ de vision, une femme, noire, peau jaune, avec sa grande fi-fille, 15 ans peut-être, cheveu crépu court en couettes, le visage jaune aussi, la femme a un bébé métisse à la peau blanche et aux cheveux lisses, bébé qui ne voulait manifestement pas s'adonner à l'activité des enfants de cet âge : comment mettre à la fois pieds et poings dans la bouche....puis la grande sœur prend la petite dans ses bras et là je vois ses mains...noires, très noires, rien à voir avec son visage....c'était hypnotique....je pensais que cette histoire de blanchiment concernait les adultes....ben non....
la fille faisait partie des scouts, qui étaient en embuscade à la sortie, voulaient fourguer du gâteau fait maison contre de l'argent pour financer Dieu sait quoi....alors qu'il y a des pâtisseries à chaque coin de rue....
<<<<il y a ce type, qui fait la manche de façon professionnel : sa cible, les vieilles dames seules avec qui il a sympathisé, leur demandant de leurs nouvelles et en échange elles lui donnent la pièce.....c'est fait sans subtilité....apparemment, il le fait à toutes les messes, son air débrayé me semble très travaillé.....
 
 
 
en bruit de fond, le débat des 5 candidats.....à la radio....j'essayais de regarder en ligne L'arme Fatale 4, je n'ai pas tenu jusqu'au bout....les clandestins asiat' amenés dans les cales d'un bateau rappelle au héros noir, l'esclavage noir....non, non, non.....et pis il y a Chris Rock, qui bat Kerry Washington de très peu dans la catégorie visage over expressif, il y a dans cet univers un film où les deux forment  un couple....je suis sure que ne veux pas voir ça....et la tête de Renée Russo est plus grosse que son corps...elle s'est affamée pour le rôle....quant à Mel Gibson, on n'a pas envie d'avoir d'avis, Danny Glover est euh...cachetonne, sa famille modelée sur celle du Cosby Show est déprimante...le scénario est en plomb....au sssssssssssseeeeeeeccccccccooouuuuurrrssss !
 
 
je suis en mode Chuck Berry....j'ai réécouté, j'ai vu seulement trois vidéos, je remarque que ses musiciens sont blancs...on me dit que son public, sa musique s'adressait à un public blanc.... sa petite moustache qui par moment rappelle celle du dictateur allemand...son défrisage....pour l'instant je suis sur son jeu de jambe, sa guitare....mr Elvis a fait du gros emprunt...je me suis toujours pas remise de la découverte de l'existence de la sœur Rosetta Tharpe.....
 

samedi 11 mars 2017

Bon ben ! voilà ! voilà !


Les députés hongrois ont largement adopté une loi en vertu de laquelle tous les migrants entrés dans le pays seront automatiquement placés en détention. Le HCR a immédiatement condamné la mesure.
La Hongrie avait supprimée la mesure, en 2013, sous la pression de l'UE, du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) et de la Cour européenne des droits de l'Homme. La détention systématique de tous les migrants entrés dans le pays a été réintroduite ce lundi par le Parlement hongrois par 138 voix contre 6 et 22 abstentions
La nouvelle loi prévoit que les migrants seront placés dans des "zones de transit" aux frontières serbe et croate, où il seront détenus dans l'attente d'une décision définitive concernant leur demande d'asile. Cette mesure s'appliquera tant aux nouveaux venus qu'aux demandeurs d'asile déjà hébergés dans le pays, au nombre de 586 en février.
En 2016, 29 432 migrants avaient déposé une demande d'asile en Hongrie, avant dans leur très grande majorité de poursuivre leur route vers l'ouest de l'Europe. Seuls 425 ont obtenu l'asile en Hongrie. Le pays a entrepris de construire un deuxième rideau barbelé à la clôture anti-migrants érigée en 2015 à sa frontière serbe. Il a vu 345 migrants arriver depuis le 1er janvier 2017, selon le ministère de l'Intérieur.
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/en-hongrie-les-migrants-passeront-obligatoirement-par-la-case-prison
<<<<<<<<<<<<<
le n°1 du ciment est franco-suisse...Lafarge...est dans la course pour avoir le marché de la construction du mur entre le Mexique et les States et Hollande a dit que c'est pas bien...ah! ah!ah!ah!ah!ah!ah!ah!....on lui a répondu que ça allait donner du travail à des ricains et que ses rapports avec les pays arabes n'étaient pas euh...très clairs....
ce serait drôle que pour aller au moins cher, ils emploient des mexicains....


waouh ! après la victoire aux primaires du type aux épais sourcils et  accessoirement futur président.....on nous avait dit qu'il y aurait un net ralentissement dans la consommation des sondages....ben non...on en bouffe....et si le sondage ne fait pas allusion à la blonde leader, il n'a pas d'intérêt...c'est la seule qui affole les courbes d'audience, fait vendre du papier....
donc dimanche dernier, le sourcilleux a réuni des fans au Trocadéro, place qui peut contenir 50000 personnes au maximum, lui dit que 200000 partisans se sont déplacées...et que  les télés ont annoncés que sa femme avait tenté de se suicider....quelqu'un a reçu son petit guide du fake news selon Trump  et s'en sert.....
on a décidé que c'était un succès et depuis, revirement...les couv' de mag' et les commentateurs nous disent que c'est un survivant, un combattant, lui dit à chaque début de phrase que rien ne peut l'arrêter.....
<<<<on nous dit qu'il a la légitimité des primaires, le magot des primaires, que le pays a un désir de droite, d'autorité...et s'il avait dit qu'il n'y allait pas, ben euh ! il aurait été bien seul avec lui même(voir Hollande), en n'y allant pas il perdait tout et tombait dans l'oubli en y allant, il gagne tout...les sondages ne le placent pas dans le trio de tête, les sondages pendant 2ans ne l'ont pas vu dans leur radar, donc, il a raison.... .m'est avis qu'en cas de victoire, des gens du service public vont disparaître : E. Lucet, Ruquier..... 
<<<<<<<
de son côté la blonde leader, a elle aussi,  reçu son petit guide, elle et le n°2 du parti, s'en donnent à cœur joie face aux interviewer....aucun angle d'attaque n'a de prise, et elle survole les sondages.....elle s'en est pris à BMF et RCM (j'inverse les lettres)radio-télé, alors qu'elle y a son rond de serviette....le groupe radio-télé favoriserait Macron.......ah!ah!ah!ah!ah!ah!ah!ah!ah!
 
 
Trump a fait un premier discours devant le Congrès et il a lu correctement son prompteur sans débordé et les journalistes ont tous crié en chœur bravo il fait président...waouh ! il a juste lu un prompteur et il y a du revirement....
puis pour détourner l'attention sur encore énième lien avec les russes, il a tweeté qu'Obama a mis la trump tower sur écoute pendant la campagne...des preuves ?...il n'en 'a pas....
sur ce revient dans la lumière, le frère d'Obama, Malik, qui exhibe le certificat de naissance de Barak, affirmant qu'il serait né au Kenya....donc il aurait menti, donc il n'a jamais été élu, donc toutes ses décisions sont nulles...la fachosphère ricaine se tire sur l'élastique, bande dur....quiconque n'a pas lu une interview de Malik, ne sait pas ce qu'est un troll suprême, ou un surmoi défaillant, on est au-delà de l'embarrassant....

 
vendredi en fin d'après-m'...je suis ¨Porte de Montmartre...avenue de la Porte de Montmartre dans le 18ème....pia ! pia ! pia ! j'avise la Poste, je dois envoyer un bouquin, il me faut une enveloppe bulle et qui vois-je ?....O. Besancenot...mal rasé, sale mine...à l'accueil....devant lui une femme noire, africaine, voilée à qui il doit expliquer Dieu sait quoi...un des distributeur ne fonctionne pas et il le dit aux deux africains qui s'apprêtaient à l'utiliser sur un ton agacé....en les tutoyant...
j'avais vaguement envie de lui demander, s'il  avait eu une promotion....aux dernière nouvelles, je le croyais facteur dans le 16ème...ben non....il n'y avait que des noirs et des arabes dans la queue....qui n'avançait pas....je renonçais à mon enveloppe bulle....
<<<<<<<<
ah il y a le bus 60....rues très cosmopolites....à une station, une africaine, essaye de monter à l'arrière avec un gros  sac scotché sur des roulettes, passe deux hommes qui discutent ensemble, l'un enjambe le sac, l'autre, le saisit pour le hisser dans le bus, tout soutenant la tête de son nourrisson enveloppé dans son blouson...celui qui avait enjambé a tout à coup envie lui aussi de porter ce sac...waouh !...la femme les a remercié...ça m'a déprimé....il a aidé par imitation ???....
 
 
hier soir, j'ai extrêmement bien dormi...l'Etre est en phase Mission impossible...ouf ! il n'essaye pas de me convaincre que c'est...bien...la seule qualité de cette série est la durée des épisodes...45 mn...effet hypnotique garanti... la paupière est lourde très vite...
                               un épisode quelconque, tenir les 15 premières minutes
                                                                       +
                               
                                           Rain sounds Very Heavy rain 15 minutes
 
                                                        =sommeil garanti....

 
 
Pourquoi écrire un ouvrage sur les savants noirs ?
Tout d’abord, il s’agissait de rendre hommage à ces figures noires. Ensuite, je voulais ruiner ce mythe qui veut que les Noirs ne sont pas capables de réussir dans les sciences et en technique. Depuis le XVIe siècle, il y a cette volonté de diminuer le colonisé pour justifier la colonisation. A partir de cela, le Noir était celui qui n’avait pas de religion, qui n’était pas assez intelligent pour exceller dans d’autres domaines que le sport ou la musique.
 
Comment avez-vous découvert que des hommes et femmes noirs ont excellé dans le domaine scientifique ?
C’est en lisant le magazine Ebony que j’y ai découvert le portrait de George Washington Carver [un botaniste et agronome américain érigé en symbole de la lutte contre la ségrégation, ndlr]. J’ai continué à fouiller et là, mes recherches m’ont permis de connaître des noms supplémentaires. Il y a des ouvrages en anglais sur le sujet mais il n’y avait rien en français…
 
A votre avis, pourquoi ces scientifiques ont été occultés, voire stigmatisés pour certains ?
Prenons l’exemple des Etats-Unis. La majorité des savants de mon livre viennent de là-bas. Or la discrimination et le racisme sont monnaie courante dans ce pays. Encore aujourd’hui, les violences policières à l’égard des Noirs en sont un exemple probant. A l’époque, les scientifiques noirs n’avaient pas le droit de déposer un brevet, il leur fallait passer par un «maître blanc». Nombre d’entre eux ont été spoliés. Comme Lewis H. Latimer, qui travaillait avec Thomas Edison sur l’ampoule électrique. Quand l’invention a été mise au jour, seul le nom d’Edison a été cité.
http://www.liberation.fr/sciences/2017/03/08/a-l-epoque-les-scientifiques-noirs-n-avaient-pas-le-droit-de-demander-un-brevet_1551603

dimanche 5 mars 2017

Euh ! vraiment ?

ai-je vraiment mangé 3 paquets de pop-corn...salé...à la suite, un jour de la semaine...oui et alors ?....et alors, maintenant je sais qu'effectivement le pop corn joue un rôle sur le transit intestinal...
donc à 3 heures du mat', je suis sur YouTube depuis mon téléphone, les vidéos de pluie ont zéro effet sur le retour du sommeil, je me rabats sur...Nina Simone...zut que du live...et que vois-je ?
David Gránský jako Nina Simone - "Feeling Good" | Tvoje tvář má známý hlas
                                 https://www.youtube.com/watch?v=Nu1_L1U9rUM
<<<<<<<
non mais vraiment ???....après enquête-investigation le lendemain....c'est une émission d'imitation tchèque...voilà ! voilà !...c'es un pays de l'est donc.....WhoopiGoldberg, Cee Lo, Ray Charles y ont droit aussi...
err ! well ! hum ! auuuu  sssseeeecccooouuurrrsss !..Tania de Montaigne pourrait avoir un avis :
 
 
        Georgia Couple Got Sentences To Prison After Terrorizing An African-American Family  
                                     https://www.youtube.com/watch?v=uCyBX0mH9kw

dans notre série, je suis raciste,  me voilà rattrapé par la patrouille....nos héros de cet épisode sont : Kayla Rae Norton, 25(mère de 3 enfants), and Jose Ismael Torres, 26....qui en juillet 2015, ont eu la bonne idée d'aller proférer des menaces physiques, avec armes sous le nez et autres insultes à la fête d'anniversaire d'un gamin noir de 8 ans....Douglassville dans l'état d' Atlanta....
<<<c'était avant l'ère Trump, mais un mois après que ce gars de 21 ans soit entré dans une église noire pour faire feu sur les 9 personnes qui composaient le groupe de prière....
<<<<<<<<<
les gros titres de certains sites annoncent qu'ils ont pris 28 ans dans les dents, et à  regarder de près ce n'est pas exactement ça...oui mais il faut susciter du commentaires, donc de l'afflux, donc plus de pub, donc plus d'argent....
<<<<<
ils ont été arrêté selon la loi :  terroristic threats and street gang terrorism...le juge a qualifié leur acte de crime de haine...  
Jose Ismael Torres a pris 20 ans dont 13 en tôle et Norton a pris 15 dont 6 ferme....voilà ! voilà !...ils vont pas les faire en totalité...mais un petit séjour en taule avec des gardiens noirs, des co-détenus noirs...des savonnettes à ramasser sous les douches, Dieu sait quoi dans votre nourriture....
<<<<
c'est l'effet kiss cool de l'ère Trump.....
<<<<<
en parlant de Kiss Cool, l'Etre me l'a retrouvé, cette pub kiss cool dont j'avais un souvenir  de l'émission Culture Pub, vu sur une vhs...ok ! on joue vraiment avec les clichés ???...ça date de 1988...
KREMA POCKET KISS COOL : BONBON MENTHE
                                                  http://www.ina.fr/video/PUB3784104009
 
"Y'a un mec - quel est ce pauvre mec, je ne me rappelle plus - qui a dit les blacks courent plus vite que les blancs ? Ce qui est vrai...c'est vrai. Il n'y a rien de raciste là-dedans....ils sont plus musclés, ils sont plus costauds, ils nous le mettent. (Usain) Bolt, il est pas alsacien ? Je ne suis pas raciste quand je dis ça..."
http://femme-noire-et-negritude.blogspot.fr/2014/12/decembre-sur-sa-fin.html
 
 
 
quelques photos de lynchage pour se...souvenir que l'on revient de loin...et que les femmes y avaient droit aussi...
 
 

« crépu », définition du Littré
Très frisé, crêpé. De la laine crépue. Des cheveux crépus.
La mousse est une petite herbe frisée et crépue,  [La Quintinye, Jardins fruitiers, t. I, p. 109, dans RICHELET]
Sur cette côte qui s'étend depuis le détroit de Gibraltar jusqu'au cap de Bonne-Espérance, les habitants ont tous, après le Niger, la tête oblongue, le nez large, écrasé, épaté, de grosses lèvres, une chevelure crépue comme la laine de nos moutons, [Raynal, Hist. phil. XI, 10]
• Terme de botanique. Feuilles crépues, feuilles dont le bord est ondulé et chargé de petites rides très rapprochées.
• Terme de zoologie. Coquilles crépues, coquilles découpées régulièrement et quelquefois transversalement par des sillons onduleux.
http://www.littre.org/definition/cr%C3%A9pu

jeudi 2 mars 2017

Un livre sur Haiti et ses bourgeois

  l'auteur les a vu...mais quoi donc ?....les riches...
«Corentin Fohlen nous conduit hors des sentiers battus des lieux communs attendus sur la misère et le chaos social, pour nous entraîner dans les arcarnes d’un quotidien plus terre à terre, plus intime et plus humain. Celui de celles et de ceux qui travaillent et dont l’extraordinaire appétit de vivre maintient ce pays debout. Plus question de souffrance ni de misère, les bidonvilles n’apparaissent qu’en filigrane et le parti pris est celui de camper les portraits dans un éclairage qui privilégie une lumière directe, sans fioriture, ni joliesse, mais définitivement éloigné du registre du deuil et de la jérémiade coutumiers des medias de masse lorsqu’il s’agit de parler d’Haiti.? [...]
C’est à la déconstruction d’un mythe que nous invite ce livre. Au sortir de ce parcours, on est surpris par la cohérence du propos marquée par la persistance de la rigueur et du style. »
http://www.lightmotiv.com/?page=editions&idkey=29
 
                                                     
«Haïti est découverte par Christophe Colomb le 6 décembre 1492. Très vite, les Indiens sont exterminés par les maladies et le travail forcé. Début XVIe siècle, les Indiens ont été remplacés par les esclaves noirs ramenés d’Afrique: c’est le début du commerce triangulaire. Haïti est alors considérée comme la “perle des Antilles”, c’est la colonie française qui rapporte le plus d’argent. On y trouve d’abord des métaux précieux mais en faible quantité donc le commerce est ensuite tourné vers l’agriculture. On y trouve du cacao, du sucre, du coton, du café ou encore l’indigo.»
«Ce commerce enrichit tout le littoral français de Nantes à Bordeaux et le roi prélève un montant sur chaque importation. Puis la Révolution française apporte les nouvelles idées humanistes. Les colons veulent s’émanciper de la France, alors déstabilisée, pour pouvoir commercer avec d’autres pays. En parallèle l’idée d’émancipation s’étend, portée par les affranchis libérés de l'esclavage, souvent des "mulâtres", ces enfants de mère haïtienne et de père colon. (Le terme forgé à l'époque coloniale est toujours employé à Haïti aujourd'hui par l'ensemble de la population.) Les affranchis ont un statut particulier, ils sont parfois eux-mêmes propriétaires d’esclaves, mais ce sont des citoyens à part qui n'ont pas les mêmes droits que les colons français.»
«Au même moment, en août 1791, les premières révoltes d’esclaves naissent dans le nord d’Haïti. Après une lutte interne entre esclaves noirs et "mulâtres", ils finissent par s’unir avec Toussaint Louverture et tous les colons français sont alors chassés ou tués et une partie des plantations sont brûlées ou détruites car elles sont le symbole de l’esclavagisme. L’indépendance du pays est actée en 1804. Mais rapidement, certains Haïtiens se disent que la seule richesse du pays est la production et qu’il faut remettre le pays au travail pour qu’il continue d’exister économiquement et que la République noire haïtienne puisse perdurer. Cela se fera parfois par la force, et un certain nombre d’anciens esclaves retravaillent dans les champs de cannes.»
«Les notions de races et de couleurs perdurent car elles sont un héritage direct de la colonisation qui avait mis en place “le code noir” qui instaure une ségrégation en fonction du pourcentage de sang blanc dans les veines. Il y avait une cartographie de classification des races en fonction des différentes nuances de noirs jusqu’au blanc. Même après l’indépendance, la notion raciale a continué à être présente à Haïti alors que la constitution haïtienne avait la volonté d'effacer ces classifications instaurées par les colons. Elle stipule notamment que les haïtiens ne peuvent être différenciés selon leur couleur de peau. Or, la discrimination par la couleur s’est maintenue au niveau économique et les "mulâtres" ont pris les rênes de l’économie et relancé les plantations.»
«Ainsi, lorsque François Duvalier accède au pouvoir en 1957 en instaurant une dictature, il a cette volonté d’utiliser le “noirisme”, idéologie prônant la supériorité des noirs sur les "mulâtres". Il joue sur l’envie de vengeance des noirs face aux "mulâtres", permettant ainsi de faire accéder certains noirs à une bourgeoisie jusqu’à présent difficile à atteindre. Lors des dernières élections présidentielles, des candidats mettaient encore en avant de façon populiste leur couleur de peau (noire) pour se présenter comme de "vrais haïtiens".»
«La bourgeoisie haïtienne est intimement liée à ces grandes famille qui ont repris les rênes de l’économie, qui étaient souvent des "mulâtres". Ces familles sont beaucoup restées entre-elles et ont reproduit un schéma social qui perdure jusqu’à présent. Au début des années 2000, il y a eu un pic de criminalité et de violence suite à l’instabilité politique. Ces familles faisaient alors l’objet d’enlèvements contre rançons. Elles ont donc dû se protéger, se barricader dans leurs villas, ces familles ne sortaient jamais à pieds et se sont isolées face au reste de la population. Quand on va dans une soirée huppée de Pétionville, le quartier chic de la capitale, la plupart des gens sont métis ou clairs de peau. Dans la mentalité de tous les haïtiens, quand on est très noir de peau on est immédiatement catégorisé comme pauvre et les "mulâtres" sont nécessairement riches.»

«À la fin du XIXe siècle, il y a eu une immigration venue du Liban, de la Syrie mais aussi d’Allemagne et d’Italie. C’était souvent des familles assez pauvres qui vendaient dans les rues le commerce qu’elles avaient apportées avec elles. Les haïtiens les regardaient avec beaucoup de mépris car ils vendaient à même le sol ce qui ne se faisait pas du tout l’époque. Ils étaient aussi rejetés car ils concurrençaient les commerçants haïtiens. Rapidement, les libano-syriens qui sont restés définitivement sur l’île ont réussi à se faire une place dans le commerce en développant surtout l’import-export.»

«Ce sont eux ensuite qui ont ouverts les premiers supermarchés de l’île et qui les détiennent tous aujourd’hui. Ces familles parlent parfaitement créole et français et se sentent complètement haïtiennes. On dit que 3% de ces familles de la bourgeoisie (d’origine arabe et "mulâtres") détiennent plus de 80% des richesses. Jusqu’à la fin des années 1990, tous ces commerçants avaient des boutiques et des entrepôts au centre ville, près du port. Ils ont ensuite commencé à déplacer leurs boutiques et leurs maisons vers Piétonville, sur les hauteurs de la capitale, et le processus s’est accéléré avec le tremblement de terre de 2010 lorsque beaucoup de ces entrepôts se sont effondrés. Le bas de la ville a été abandonné au marché informel.»
«Les gens de la bourgeoisie actuelle sont encore appelés les "mulâtres". Il y a une multitude de termes utilisés en fonction de la couleur de la peau qui perdurent. Ces termes sont beaucoup utilisés par les haïtiens de la rue. Par exemple, être une “grimèl” chez une femme, c’est à dire légèrement claire de peau, est considéré comme une qualité esthétique supérieure. Un avantage social souvent. Mais c'est un terme issu du code noir. Quand j’aborde la notion de racisme ou de discrimination à mon chauffeur moto, il ne le perçoit pas comme tel. Les complexes d’infériorité ou de supériorité raciales sont encore profondément ancrés dans les mentalités. Chez les riches comme chez les pauvres. Lourd héritage du passé colonial qui n’a de cesse de perdurer.»
 
                                                   ..............................................................
 
 
"Haïti est un pays qui m’a marqué. A chaque fois que j’y retourne, je construis une relation fidèle avec ce pays. Avec Haïti, c’est un amour construit et intense. C’est un plaisir d’être là-bas et même en dehors du travail. Tellement de choses m’ont marqué. Il y a une injustice quand Haïti est traité uniquement sur le plan de la violence, du misérabilisme ou de l’humanitaire. C’est un pays qui est tellement plus complexe, tellement plus riche, tellement plus vivant que ces images de mort que l’on voit. C’est ce qui m’a motivé et qui n’est pas simple à aborder. Haïti est extrêmement vivant, très attachant et vraiment intense. On ne voit jamais ce côté-là dans la presse. Cette image n’est pas fausse, mais faussée. Caricaturale je dirais»
                                            
                                                  ......................................................
 
Alors que les rues de Port-au-Prince se couvrent d’affiches électorales, la situation sécuritaire se tend et inquiète la communauté des expatriés. La fréquence des vols, agressions, meurtres et enlèvements - une Française a été retenue une semaine en otage l’an passé - s’est intensifiée à mesure qu’approche l’échéance électorale. Mais dans ce pays où 78 % de la population vit sous le seuil de la pauvreté absolue, où cinq familles haïtiennes détiennent le quasi-monopole des richesses et où le budget de l’Etat pour l’exercice fiscal 2015-2016 ne s’élève qu’à 122,6 milliards de gourdes (1,8 milliard d’euros), la communauté des expatriés, qui ont afflué depuis le tremblement de terre du 12 janvier 2010, fait figure d’étrangeté.
......
Dans son grand appartement sur les hauteurs de Pétionville, municipalité collée à Port-au-Prince et où vivent la plupart des étrangers, Thibault mange des céréales à 11 dollars le paquet avant de fumer cigarette sur cigarette. «Au fond, on ne sait rien du pays, déplore-t-il. On le voit derrière les vitres de nos voitures blindées. On traverse des zones entières sans eau courante, sans électricité, où les gens vivent avec moins d’un dollar par jour. Pour le montrer à nos proches, on prend des photos depuis nos 4 × 4, comme si on était dans un zoo.»
....
Thibault vient de reconduire son contrat pour des raisons financières. «En France, je ne suis rien. A Haïti, j’ai une grande maison, un chauffeur, une femme de ménage - heureusement, je n’ai jamais aimé faire la vaisselle. Mais ici, je bois seul, en journée. Ça ne me serait jamais arrivé en France. On boit parce que c’est la seule chose qui nous reste à faire. On grossit, parce qu’on n’a même pas le droit de marcher. On s’aigrit, parce que c’est une vie de chiens.» Une dernière cigarette, et Thibault s’en va vers un énième barbecue. «J’espère qu’il y aura beaucoup d’alcool. J’en ai bien besoin.»
La communauté des expatriés est souvent vue d’un mauvais œil par les Haïtiens. Stevenson, natif de Port-au-Prince, n’a pas de mots assez durs pour décrire les expatriés qu’il voit défiler du haut de 4 × 4 blancs. «Ils se posent en sauveurs de l’humanité avec leurs sacs de riz, mais la plupart ne nous regardent même pas.»
http://www.liberation.fr/planete/2016/11/18/haiti-des-expatries-en-vase-clos_1529461